« J’AIME MES CHE­VEUX ! » ÉCRI­VEZ-NOUS !

Che­ve­lure clair­se­mée, verres neutres ou titres pro­fes­sion­nels in­cer­tains : les voies de la confiance en soi s’ouvrent à vous. GQ sur les ré­seaux so­ciaux cour­rier­des­lec­teursgq@conde­nast.fr

GQ (France) - - Lettres -

Cher Gon­zague, Voi­là bien long­temps qu’une ques­tion tor­ture mon es­prit, et il me semble que vous seul êtes en me­sure d’y ré­pondre. Peut-on se per­mettre de por­ter des lu­nettes à verres neutres lors­qu’on n’a au­cun pro­blème de vue? Bien à vous. Jo­na­than

Cher Jo­na­than, Sur le mar­ché du style, cette pi­rouette bien connue n’est plus une va­leur en hausse. In­té­grez par ailleurs l’idée que les gens choi­sissent plu­tôt mal leurs lu­nettes. Les pa­ra­mètres à prendre en compte sont trop nom­breux pour évi­ter les er­reurs. En ré­sulte une horde de bons­hommes aux lu­nettes iden­tiques. N’ayez ja­mais le sou­hait de les re­joindre. Votre bien dé­voué G

Bon­jour Mon­sieur Gon­zague, Fervent lec­teur de GQ de­puis des mois, je saute en­fin le pas pour vous de­man­der conseil. Mon pro­blème est ma cal­vi­tie. Je n’ai rien contre les chauves ou les se­mi-chauves mais j’aime mes che­veux, bor­del. Je vou­drais tant sa­voir com­ment ré­gler ce­la? Je n’ai que 24 ans. Je vous re­mer­cie d’avance. Thi­baud

Cher ami, Vous nous voyez bien dans l’em­bar­ras. En stock, nous n’avons pas de ré­ponse mi­racle à vous souf­fler. À moins d’avoir épar­gné toute votre vie pour vous of­frir les ta­lents d’un ex­cellent chi­rur­gien, nous ne voyons pas trop quoi vous conseiller. Vous pou­vez tou­jours faire ha­bi­le­ment di­ver­sion en vous ins­cri­vant à la salle de gym. Car si l’on se moque al­lè­gre­ment des chauves de faible consti­tu­tion, on cherche moins que­relle aux chauves très mus­clés. Au ci­né­ma, ils font d’ailleurs car­rière dans les films d’ac­tion amé­ri­cains. Votre bien dé­voué G

Bon­jour GQ, Je viens de fon­der une pe­tite en­tre­prise qui of­fi­cie es­sen­tiel­le­ment dans le gra­phisme, la pho­to, et le de­si­gn de mobilier. Je com­mence à avoir un vé­ri­table ré­seau pro­fes­sion­nel face au­quel je dois me pré­sen­ter, mais je ne sais quel titre choi­sir : « di­rec­teur » est très pom­peux pour un jeune homme de 25 ans, « chef » trop mi­li­taire, « res­pon­sable » trop sco­laire, etc. « Di­rec­teur artistique » ? « Pré­sident » ? Lio

Cher pré­sident-di­rec­teur-artistique res­pon­sable, Consta­tez-le par vous-même, les ré­ponses à votre ques­tion sont conte­nues dans votre lettre. Vous aviez la so­lu­tion sous le nez, mais au­cun re­cul suf­fi­sant pour vous en aper­ce­voir. L’idée que nous vous sug­gé­rons pour être bien per­çu de votre en­tou­rage est de tou­jours faire au plus simple. Ce­la ne prive per­sonne de votre éclat et ce­la vous net­toie des bour­sou­flures. Pour ga­gner le res­pect des autres, il faut être en ac­cord avec le moindre de ses choix. Le monde n’est qu’un gi­gan­tesque mi­roir, ne per­dez pas trop de temps à réa­li­ser cette dé­cou­verte. Votre bien dé­voué G

Per­sonne n’est dupe : vous n’êtes pas de­ve­nu su­bi­te­ment myope. En re­vanche, ces che­veux pla­qués ne ca­che­ront plus long­temps votre cal­vi­tie nais­sante au-des­sus des tempes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.