« exer­tai­ne­ment », le fit­ness du fu­tur

La so­cié­té ga­mi­fiée

GQ (France) - - Dossier -

Boxer des ex­tra­ter­restres, pé­da­ler dans le dé­cor de Star Wars, ce mé­lange d’exer­cice phy­sique et d’en­ter­tain­ment (di­ver­tis­se­ment) pour­rait convaincre les ac­cros au jeu de sor­tir de leur ca­na­pé pour se (re)mettre au vrai sport. et de­vrait être dis­po­nible en france fin 2015.

face à nous, un écran à 180° dé­rou­lant des pay­sages et des dé­cors en 3D dans un uni­vers gra­phique quelque part entre Star Wars et Tron. Le séant col­lé à la selle d’un home trai­ner, plon­gé dans l’obs­cu­ri­té par­mi une qua­ran­taine de com­pa­gnons de suée, on pé­dale aux ordres d’un coach bo­dy­buil­dé s’épou­mo­nant au pre­mier rang, et au rythme des beats tech­no pous­sés à leur maxi­mum. en­fin, de­vrait-on dire, on se penche dans la courbe d’un échan­geur fu­tu­riste, on mou­line dans les étoiles, on sprinte dans la des­cente d’un val­lon lu­naire. Puis après cette pe­tite séance dé­ca­lée de « soul cy­cling », ce cours de car­dio-trai­ning et de frac­tion­né à la mode, on des­cend du vé­lo et on en­chaîne par un cours de bo­dy com­bat du­rant le­quel on boxe et per­cute vais­seaux spa­tiaux, space in­va­ders et autres fan­tômes de Pac­man. L’im­mer­sive fit­ness, nom de cette ex­pé­rience dé­ve­lop­pée par Les mills que l’on a pu tes­ter à l’au­tomne der­nier dans une salle éphé­mère (une « box ») po­sée au pied de la tour eif­fel, se si­tue entre l’exer­cice phy­sique et l’en­ter­tain­ment. ch­ris­tophe an­dan­son, re­pré­sen­tant fran­çais de l’en­tre­prise néo-zé­lan­daise, contracte les deux termes en un « exer­tain­ment » de bon aloi. « Le but, c’est de “jouer au fit­ness” sans sou­ci de per­for­mance et de faire en sorte que les jeunes ac­cros à leurs jeux vi­déo fassent un peu de sport dans un contexte fa­mi­lier. » Dé­jà im­plan­tée à au­ck­land et aux états-unis, cette box du fu­tur de­vrait ou­vrir ses portes à Pa­ris à la fin de l’an­née. D’ici là, ses in­ven­teurs au­ront dé­jà mis au point une ver­sion aug­men­tée en­core plus proche du jeu vi­déo, avec en­ne­mis à af­fron­ter, points à cu­mu­ler et ni­veaux à fran­chir. L’am­bi­tion ul­time de ces pu­ristes de l’ab­do saillant : com­battre le sport de ca­na­pé et l’ad­dic­tion au jeu vi­déo par son propre uni­vers et avec ses propres règles. comme une ma­nière de com­battre le mal par le mal. ma­lin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.