Os­tra­kon

n.m. Co­quille vide qui ser­vait de sup­port de vote dans l’an­ti­qui­té.

GQ (France) - - Plaisirs -

À Athènes, on avait cou­tume d’ins­crire le nom d’un ci­toyen sur une co­quille vide pour l’évin­cer. L’homme d’état Aris­tide Le Juste fut ain­si condam­né à quit­ter la ci­té « à co­quilles le­vées ». D’où le terme d’« os­tra­ci­sa­tion », que l’on n’hé­si­te­ra pas à em­ployer à l’en­contre du pre­mier mal­ap­pris qui omet­tra de sec­tion­ner le muscle de son huître avant de l’as­pi­rer, la si­ro­te­ra bruyam­ment ou, pire,

rap­pel­le­ra à son voi­sin que le mol­lusque est vi­vant quand il passe sous la dent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.