PAR­FUMS, eaux de Co­logne ou de toi­lette… Ques­tion de con­cen­tra­tion

GQ (France) - - Beautē -

Par­fum

20 à 40 % d’huiles es­sen­tielles tient 4 à 8 heures sans re­touche. rare dans la grande dis­tri­bu­tion, on peut s’en pro­cu­rer chez cer­tains spé­cia­listes ou di­rec­te­ment chez les par­fu­meurs. Pro­blème : sa forte con­cen­tra­tion n’est pas agréable pour tout le monde et il coûte cher.

eau de Par­fum

7 à 14 % d’huiles es­sen­tielles Plus ré­pan­due dans les com­merces, elle reste l’apa­nage des grandes marques. son odeur ini­tia­le­ment puis­sante s’éva­nouit après 4 à 6 heures sans re­touche.

eau de toi­lette

3 à 10 % d’huiles es­sen­tielles Près de la moi­tié des notes qui la com­posent s’échappent juste après la va­po­ri­sa­tion. Il ne reste donc que les notes de coeur et de fond sur la peau. L’ef­fet des pre­mières dure 15 mi­nutes, ce­lui des se­condes s’en­vole au bout de 2 à 3 heures.

eau de Co­logne

2 à 3 % d’huiles es­sen­tielles C’est la ver­sion la plus fraîche et la plus lé­gère des par­fums que l’on puisse trou­ver dans le com­merce. elle reste moins long­temps sur la peau, mais as­sure aus­si le sillage le plus dé­li­cat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.