La CEL­LULE 2.0

dir­ty & row­dy Cé­pages : se­millon, mour­vèdre

GQ (France) - - Plaisirs -

À San­ta Ro­sa, Har­dy Wal­lace, in­carne le noyau dur de la ré­vo­lu­tion vi­ni­cole. Cet ex-cadre de la Si­li­con Val­ley a tout quit­té pour créer, avec des as­so­ciés, les vins Dir­ty & Row­dy, ins­pi­rés de son amour com­bi­né pour les cé­pages et les riffs de gui­tare. Il n’a pas de do­maine et « squatte » des vignes. Et pour les ventes, il compte sur le web. Il fait bien : aux États-unis, le vin est de­ve­nu un pro­duit 2.0. Le site de crowd­fun­ding Na­ked Wine a ré­cem­ment per­mis à un vi­gne­ron d’en­gran­ger un mil­lion de dol­lars.

Har­dy Wal­lace : lu­nettes à da­mier de geek et vin or­ga­nique.

bou­teille fé­tiche : skin and concrete egg fer­men­ted napa se­millon dir­tyan­drow­dy.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.