Au­to-bio­gra­phie Mo­teurs, ac­tion !

Steve Mcqueen

GQ (France) - - Cover -

Pi­lote hors pair, bi­douilleur achar­né et col­lec­tion­neur com­pul­sif, Steve Mcqueen a vé­cu par et pour les voi­tures (et les mo­tos), jus­qu’à faire de cer­taines les stars de ses films. Pour lui, la pas­sion de la vi­tesse et de la com­pé­ti­tion tour­nait à l’ob­ses­sion. Retour sur une lé­gende construite sur les cha­peaux de roue.

i

L’af­faire Tho­mas Crown, l’autre énorme suc­cès de 1968. Mcqueen a eu le droit de conduire pour les scènes en bug­gy sur la plage de nou­velle-an­gle­terre. il faut dire que Steve avait lui-même su­per­vi­sé la construc­tion de ce bo­lide et rem­pla­cé le pous­sif mo­teur Coc­ci­nelle par ce­lui d’une Cor­vair Che­vro­let de 230ch. Sa maî­trise du vé­hi­cule dans les dunes, avec Faye Du­na­way àses cô­tés, montre ses ca­pa­ci­tés de pi­lo­tage hors pair.

le cas­ca­deur Cette ha­bi­le­té, il la doit à son en­traî­ne­ment en tout-ter­rain. Dèsque son em­ploi du temps le lui per­met­tait, Mcqueen par­ti­ci­pait à des courses en bug­gy comme la ba­ja 1000 ou en mo­to­cross, sous des noms d’em­prunts pour ne pas trop at­ti­rer l’at­ten­tion. Dans le film On Any Sun­day (1971) réa­li­sé par bruce brown et pro­duit par So­lar Pro­duc­tion (so­cié­té ap­par­te­nant à Mcqueen), on voit l’ac­teur che­vau­chant une Hus­q­var­na 400 lors de la fa­meuse course d’el­si­nore, en Ca­li­for­nie du Sud. « À chaque fois que je trouve que le monde est moche, je re­garde les gens qui prennent du bon temps avec leur mo­to et je vois les choses au­tre­ment», dit Mcqueen la seule fois où il s’ex­prime dans le film. Ce do­cu­men­taire est consi­dé­ré de­puis comme la ré­fé­rence ma­tri­cielle ab­so­lue de toute la scène « mo­to custom » ac­tuelle (voir GQ n°89 de juillet). on y voit d’ailleurs pour la pre­mière fois des images prises par des ca­mé­ras em­bar­quées fixées sur les casques des mo­tards cou­chés en vi­rage et ce, qua­rante-cinq ans avant l’in­ven­tion des go­pro ! À la fin du do­cu­men­taire, une longue sé­quence montre un Steve Mcqueen hi­lare, te­nir sans peine le rythme im­po­sé par deux pro­fes­sion­nels aguer­ris, Mert Law­will et Mal­colm Smith. « Mcqueen a tou­jours ado­ré se trou­ver en pré­sence de pi­lotes», in­siste gabriel Clarke, le co-réa­li­sa­teur du film The Man & Le Mans, pré­sen­té dé­but sep­tembre au fes­ti­val de Deau­ville (lire ci-contre). « Mcqueen ces­sait alors d’être la superstar qu’il était dans la vraie vie, af­firme Clarke à GQ, ça lui ôtait la pres­sion et le li­bé­rait. » De simple passe-temps, cette pas­sion pour la com­pé­ti­tion s’est trans­for­mée en vé­ri­table ob­ses­sion. Dès 1965, il cher­chait le moyen de pro­duire le film dé­fi­ni­tif sur la course au­to­mo­bile, d’au­tant qu’il avait été très déçu par le film Grand Prix (1965) de John Fran­ken­hei­mer. Mcqueen vou­lait mon­trer l’uni­vers de la com­pé­ti­tion en pla­çant le spec­ta­teur au centre de l’ac­tion, donc di­rec­te­ment der­rière le vo­lant. The Man & Le Mans ra­conte l’his­toire de ce projet fou qui a fri­sé le fias­co com­plet, tant fi­nan­ciè­re­ment qu’ar­tis­ti­que­ment. un projet aus­si dingue et mé­ga­lo que Mcqueen lui-même à l’époque. Après ce film éprou­vant consi­dé­ré au­jourd’hui comme très en avance sur son temps, le « king of co­ol » n’a plus ja­mais par­ti­ci­pé à une course. Quelque chose s’était dé­fi­ni­ti­ve­ment bri­sé. Même s’il a conti­nué à s’ache­ter de belles voi­tures comme la Porsche 930 tur­bo, le rôle qu’il tient dans son der­nier film, Le Chas­seur (1980), montre un homme to­ta­le­ment in­ca­pable de faire le moindre cré­neau ou de pas­ser une vi­tesse sans faire cra­quer la boîte de sa Che­vro­let ca­brio­let. un gag amu­sant joué par un pi­lote-né, ar­ri­vé deuxième aux 12 Heures de Se­bring 1970, mal­gré une che­ville cas­sée. Et ça, ce n’est pas du ci­né­ma. a. l.

Mcqueen et une Lo­la T70 Can-am sur le cir­cuit ca­li­for­nien de Ri­ver­side en 1960. À l’époque, les stu­dios le contraignent à res­treindre sa par­ti­ci­pa­tion à des courses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.