Luc Bes­son LA BIO IN­TER­DITE

Ex­clu­sif. Qui est vrai­ment le réa­li­sa­teur le plus ban­kable, le plus in­com­pris et le plus mys­té­rieux du ci­né­ma fran­çais ? GQ vous dé­voile en avant-pre­mière les bonnes feuilles d’une bio­gra­phie in­édite qui lui est consa­crée. Un do­cu­ment rare qui ré­vèle la t

GQ (France) - - La Une -

La pre­mière bio­gra­phie non au­to­ri­sée de Luc Bes­son : le do­cu­ment que vous ré­vèle en ex­clu­si­vi­té GQ est rare. S’agis­sant d’un « monstre » du ci­né­ma fran­çais dont la fil­mo­gra­phie dé­bute en 1983 (Le Der­nier Com­bat), on peut s’éton­ner que L’homme qui vou­lait être ai­mé ait at­ten­du ce 13 jan­vier 2016 pour voir le jour. L’obs­ti­na­tion de son au­teur, le jour­na­liste in­dé­pen­dant Geof­frey Le Guil­cher – et celle d’éric Mai­trot, son édi­teur chez Flam­ma­rion –, y sont pour beau­coup. Mais pas seule­ment. De­puis plus de trente ans, Luc Bes­son a in­las­sa­ble­ment, et avec suc­cès, re­pous­sé la cu­rio­si­té de la presse. « M. Bes­son ne s’ex­prime que dans le cadre de la pro­mo­tion de ses films » : c’est la ré­ponse stan­dard adres­sée aux jour­na­listes in­té­res­sés par « Luc ». Geof­frey Le Guil­cher n’y a pas cou­pé. « Non, même ré­ponse, mer­ci. Luc ». Un mail de cinq mots a suf­fi au pro­duc­teur pour écon­duire l’in­dis­cret. Pour­tant, et c’est l’une des ri­chesses de ce livre, L’homme qui vou­lait être ai­mé n’est pas une en­quête à charge. De celles, pré­ci­sé­ment, que re­doute Luc Bes­son, per­sua­dé que toute « la presse », ou presque, ne cherche qu’à le « tor­piller ». L’en­quête nous ap­prend d’ailleurs qu’une sé­rie d’en­tre­tiens entre Luc Bes­son et Marc-oli­vier Fo­giel est prête... de­puis 2009 (!) et pour­rait être pu­bliée en guise de ri­poste à cette bio­gra­phie. Mais, s’il ne s’in­ter­dit au­cun ter­ri­toire, ce livre té­moigne d’abord de son en­vie de com­prendre « son » per­son­nage : l’en­fant, l’homme, le réa­li­sa­teur, le pro­duc­teur, le bu­si­ness­man, les mul­tiples « Luc Bes­son », ses suc­cès et ses échecs se dé­voilent au fil des pages. Le titre en dit long sur l’his­toire d’un homme pro­fon­dé­ment bles­sé, à 10 ans, par la sé­pa­ra­tion de ses pa­rents. Ce se­ra le fil rouge d’une vie mar­quée par un sen­ti­ment de re­vanche sur l’aban­don. Un im­mense be­soin d’exis­ter va nour­rir cet homme de­ve­nu un im­pla­cable pro­duc­teur-réa­li­sa­teur avide de re­con­nais­sance et de ri­chesse. « Mé­fiez-vous de Bes­son, il a le sys­tème de pen­sée d’un ado­les­cent avec l’in­tel­li­gence de Fran­çois Mit­ter­rand », a confié une des sources de l’au­teur. Un per­son­nage suf­fi­sam­ment com­plexe et ico­nique, pour que GQ ait en­vie de pu­blier ces bonnes feuilles. En trois temps : la jeu­nesse de Luc Bes­son, et la ré­vé­la­tion du ci­né­ma ; la nais­sance de son bu­si­ness mo­dèle avec Eu­ro­pacorp ; la toute-puis­sance d’un pro­duc­teur « seul maître à bord ». — PAR FA­BRICE TAS­SEL

Luc Bes­son, L’homme qui vou­lait

être ai­mé de Geof­frey Le Guil­cher,

Flam­ma­rion, sor­tie le 13 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.