7 mil­lions

... de casques de réa­li­té vir­tuelle se­ront ven­dus en 2016, c’est l’es­ti­ma­tion du ca­bi­net IHS Tech­no­lo­gy, pour un chiffre d’af­faires glo­bal de 1,1 mil­liard de dol­lars. Le grand ga­gnant se­rait le Plays­ta­tion VR avec 1,5 mil­lion d’uni­tés écou­lées contre 560

GQ (France) - - Realite Virtuelle -

tout pre­mier plan. D’où l’in­té­rêt stra­té­gique de Zu­cker­berg pour la VR : si Fa­ce­book pa­rie dès main­te­nant sur cette nou­velle in­ven­tion, elle tien­dra les rênes du nou­veau monde que celle-ci pour­rait faire émer­ger dans les dix ans à ve­nir. Il offre d’abord 1 mil­liard de dol­lars, ce qui ne convient pas à Iribe. Les choses stag­nent quelques se­maines. Pen­dant ce temps-là, Whatsapp, la mes­sa­ge­rie ins­tan­ta­née, est ra­che­tée 15 mil­liards d’eu­ros par Fa­ce­book. Fin mars, la so­cié­té de réa­li­té vir­tuelle est fi­na­le­ment ac­quise pour plus de 2 mil­liards de dol­lars par le ré­seau social. De­puis, Lu­ckey est ra­vi : « J’ai tou­jours su que j’al­lais pas­ser ma car­rière dans la VR. Je fe­rai tout pour que cette in­dus­trie puisse s’im­po­ser et s’épa­nouir. Grâce à elle, nous al­lons vivre dans un monde gé­nial, où l’on peut être qui on veut, ex­pé­ri­men­ter n’im­porte quoi, agir à sa guise. Quel meilleur di­ver­tis­se­ment que la réa­li­té vir­tuelle ? Sé­rieu­se­ment, qu’y a-t-il de mieux que ça ? » Moins d’une se­maine après avoir conclu l’ac­cord, Mark Zu­cker­berg l’a an­non­cé sur sa page Fa­ce­book, es­quis­sant cer­tains des

on n’ar­rête pas le pro­grès

En dé­pit de sa com­mer­cia­li­sa­tion im­mi­nente, pré­vue pour ce mois de mars, le Rift de­meure im­par­fait. Iribe a beau af­fir­mer qu’il ne pro­voque plus de nau­sées, l’ap­pa­reil peut tou­jours vous don­ner mal au coeur en cas d’usage pro­lon­gé. Plus im­por­tant, il sem­ble­rait que la plu­part des ex­perts, Zu­cker­berg in­clus, ne l’en­vi­sagent que comme le pion­nier d’une longue chaîne de pro­grès tech­no­lo­giques dans le do­maine de la VR. « Il me pa­raît évident que dans le fu­tur, le casque se­ra rem­pla­cé par de simples lu­nettes, voire par des len­tilles de con­tact », pro­phé­tise le PDG de Fa­ce­book. Se­lon lui, Ocu­lus et ses concur­rents s’at­ta­che­ront tous à conce­voir des ap­pa­reils de plus en plus pe­tits. Sans comp­ter qu’en pa­ral­lèle se dé­ve­loppe la réa­li­té aug­men­tée, qui consiste à faire ap­pa­raître par pro­jec­tion des ob­jets et don­nées dans le champ de vi­sion – la « AR » est un champ à la fois concur­rent et com­plé­men­taire de la VR, in­ves­ti par Google qui cherche à se re­lan­cer après l’échec des Google Glass l’an der­nier. Pru­dence, donc, et sur­tout pa­tience, si l’on en croit la sa­gesse zu­cker­ber­gienne : « Ça va mettre du temps à prendre, à s’ins­tal­ler. Les pre­miers té­lé­phones connec­tés au Net se sont très mal ven­dus au dé­part. Et puis les chiffres ont dou­blé ou tri­plé an­née après an­née, et au bout du compte ce sont des di­zaines de mil­lions d’in­di­vi­dus qui en pos­sèdent un. Et au­jourd’hui, il n’y a rien de plus ba­nal. » De là à ce que le vir­tuel de­vienne aus­si ano­din, on de­vra tout de même lais­ser s’écou­ler un nombre non né­gli­geable d’an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.