« le jour­na­lisme im­mer­sif pose des Ques­tions éthiques in­édites, il n’y a plus de mé­dia­tion. » Eric Sche­rer_­france Té­lé­vi­sions

GQ (France) - - Realite Virtuelle -

Heure) et de Stu­dio Ba­gel (groupe Ca­nal+), a lan­cé fin 2015 une sé­rie de re­por­tages in­édits. Le Pa­ri­sien en a dé­jà ache­té, Le Monde re­garde de près… Mu­ni de votre casque VR, vous pour­rez cô­toyer les pom­piers de la plus grande ca­serne de Pa­ris, ou, un poil plus ex­trême, vous ba­la­der à cô­té de re­belles sy­riens. Dans la même veine – le ré­cit de guerre, sus­cep­tible de vous prendre aux tripes – le dé­par­te­ment « nou­velles écri­tures » de France Té­lé­vi­sions planche sur The Ene­my (1,8 mil­lion d’eu­ros de bud­get), pro­duite par la boîte Ca­me­ra Lu­ci­da : mu­ni de votre casque, vous se­rez face à des pro­ta­go­nistes d’une guerre, en Israël, au Con­go ou en Co­rée. « Les per­son­nages nous parlent de qui est leur en­ne­mi, pour­quoi ils font la guerre, com­ment ils voient leur ave­nir… Ici, avec la réa­li­té vir­tuelle, vous vous pla­cez dans la peau d’un ob­ser­va­teur, comme si vous y étiez », ex­plique Bo­ris Ra­zon, di­rec­teur des « nou­velles écri­tures » à France Té­lé­vi­sions. Émo­tions en live ga­ran­ties. « C’est du jour­na­lisme im­mer­sif. Vous choi­sis­sez où vous re­gar- aux ap­pa­reils d’im­mer­sion. Un des pre­miers pro­jets, The Mar­tian, ver­ra le jour cette an­née avec le Fox In­no­va­tion Lab grâce au réa­li­sa­teur Ro­bert Strom­berg. Rid­ley Scott, lui, pro­po­se­ra dans la li­gnée de son film Seul sur Mars de de­ve­nir as­tro­naute à la place de Matt Da­mon et de na­vi­guer sur la pla­nète rouge. En France aus­si, des avant-gar­distes rêvent dé­jà en réa­li­té vir­tuelle. Le ci­néaste Jan Kou­nen dé­ve­loppe une fic­tion VR, Se­ven lives. Pas en­core de dé­tails au­tour de ce pro­jet à 800 000 eu­ros, mais ce qui a in­té­res­sé le ci­néaste, se­lon Do­mi­nique Bar­neaud, de la so­cié­té de pro­duc­tion Red Cor­ner, ce sont les « nou­veaux élé­ments de nar­ra­tion, qui bous­culent les no­tions de ré­cit et de mon­tage ». En dé­but d’an­née, Arte sor­ti­ra, avec Okio-stu­dio, Phi­lip and I, une étrange fic­tion fran­çaise im­mer­sive à gros bud­get (400 000 eu­ros), des­ti­née à rendre hom­mage au ro­man­cier amé­ri­cain de science-fic­tion Phi­lip K. Dick. Les pre­mières mi­nutes sont bluf­fantes : des lignes de code dé­filent, comme dans Ma­trix, l’image se crypte puis deux hommes nous parlent… Ce sont les pre­mières mi­nutes de « vie » d’un ro­bot, et nous sommes dans sa peau. Tou­jours en l’hon­neur de K. Dick, Arte sor­ti­ra le jeu Ca­li­for­nian, avec Dar­jee­ling et No­va Pro­duc­tion. Le pitch : « Vous êtes El­vin Green, un écri­vain aux prises avec des réa­li­tés mul­tiples. La pa­ra­no vous guette, trou­ve­rez-vous ce qui se cache der­rière les si­mu­lacres ? » L’au­teur de Mi­no­ri­ty Re­port di­sait : « Si vous trou­vez ce monde mau­vais, vous de­vriez en voir quelques autres ». As­su­ré­ment, ces mondes vir­tuels dé­ments, K. Dick les au­rait ado­rés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.