Trump fic­tions

onald rump pré­sident des tats nis De Ste­phen King aux Simp­son, la pop culture amé­ri­caine l’a de­puis lon temps en­vi­sa é lo­ril e des ctions ui se mo uent du can­di­dat

GQ (France) - - Intelligence - Par Léo Soe­san­to

po rite dans Scan­dal (2016) Dans la sai­son 5 du soap po­li­tique Scan­dal, le riche Texan Hol­lis Doyle (in­ter­pré­té par Gregg Hen­ry, photo) brigue l’in­ves­ti­ture ré­pu­bli­caine. Mais la spin doctor Olivia Pope ( jouée par Ker­ry Wa­shing­ton, photo) pro­voque sa chute en dé­voi­lant une vi­déo qui dé­montre toute la du­pli­ci­té de l’homme po­li­tique : il at­tire les élec­teurs avec un dis­cours po­pu­liste avant de gou­ver­ner pour les riches. Un épi­sode au titre on ne peut plus ex­pli­cite : « Trump Card », soit « carte maî­tresse » en an­glais. Lip­pant dans Dead Zone (1979) « Les dé­ma­gogues po­pu­listes comme Ce­lui Qui Ne Doit Pas Être Nom­mé ne sont pas nou­veaux, voyez mon ro­man Dead Zone », twit­tait Ste­phen King en mars der­nier. Dans le livre, un mé­dium a une vi­sion du fu­tur pré­sident dé­clen­chant la 3e Guerre mon­diale. Il tente de l’abattre en plein meeting, mais le can­di­dat se sert d’un bé­bé comme bou­clier… Le cli­ché de cet évé­ne­ment lui coûte sa car­rière, mais em­pêche la ca­tas­trophe. En cam­pagne en Virginie en mars 2015, Trump, bran­dis­sant un ga­min, a re­pro­duit in­vo­lon­tai­re­ment cette scène, que l’on re­trouve dans le film que David Cro­nen­berg a ti­ré du ro­man en 1983. in om­pétent dans Les Simp­son (2000-2016) En 2000, l’épi­sode « Les Simp­son dans 30 ans » met en scène Li­sa Simp­son qui suc­cède à Do­nald Trump, pré­sident dont le pro­gramme de « su­per pe­tits-dé­jeu­ners et d’en­traî­ne­ments noc­turnes de bas­ket » pour les jeunes a créé « une gé­né­ra­tion de su­per­cri­mi­nels in­som­niaques ». En août der­nier, la sé­rie en re­met une couche avec une pa­ro­die de spot de cam­pagne sur You­tube dans le­quel le pré­sident Trump twitte, se ma­quille et uti­lise un pe­tit chien comme per­ruque… ul­tra- réa­liste dans Re­tour vers le fu­tur 2 (1989) Biff Tan­nen ( joué par Tho­mas F. Wil­son,

photo), l’en­ne­mi ju­ré de Mar­ty Mc­fly, de­vient mil­liar­daire grâce aux pa­ris spor­tifs. Il construit un ca­si­no de 27 étages à la dé­co kitsch ins­pi­ré du Trump Pla­za, ar­bore des coif­fures ap­proxi­ma­tives et trans­forme Hill Val­ley en ville pos­ta­po­ca­lyp­tique. Même si la fi­lia­tion sem­blait plus qu’évi­dente à l’écran, il a fal­lu at­tendre 2015 pour que Bob Gale, scé­na­riste de la tri­lo­gie, confirme s’être et ins­pi­ré du mil­liar­daire. in ébou­lon­nable dans Code Quan­tum (1992) Dans un épi­sode de la sé­rie de science-fic­tion, Sam Be­ckett (Scott Ba­ku­la), bon sa­ma­ri­tain qui voyage dans le temps, est un chauf­feur de taxi des an­nées 1950 qui donne au jeune Do­nald le tuyau qui lui per­met­tra de bâ­tir son em­pire im­mo­bi­lier. En 2016, l’ani­ma­teur Ste­phen Col­bert in­vite Ba­ku­la dans son « Late Show » (photo). Dans un sketch, ils re­montent dans le pas­sé pour cor­ri­ger cette er­reur. Ra­té : Trump de­vient pape.

Dis­cours po­pu­liste, in­car­na­tion du bling, coiffure im­pro­bable... Do­nald Trump ne pou­vait qu’ins­pi­rer les scé­na­ristes des Simp­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.