LA PROUESSE JA­PO­NAISE

Pro­duite au pays du so­leil le­vant, la der­nière Hon­da NSX est une pe­tite bombe do­cile et in­ci­sive.

GQ (France) - - Lab - VROOM SER­VICE

J’ai un grand res­pect pour les fans d’au­to­mo­biles ja­po­naises. Ils ont tou­jours un cô­té pan­da-geek tou­chant qui vient pro­ba­ble­ment de leur ad­mi­ra­tion pour les in­gé­nieurs. Res­pec­ter la ma­chine, c’est la base. On peut ado­rer le charme ita­lien, l’élé­gance an­glaise ou en­core la spor­ti­vi­té des pe­tites bombes fran­çaises mais il se­rait dom­mage de pas­ser à cô­té du Ja­pon. Oui, cer­taines ja­po­naises res­semblent à des co­pies, ou à des ma­gné­to­scopes. La Ja­guar type E existe en fi­li­grane dans la Toyo­ta 2000 GT. Et alors ? Elle était cent fois plus fiable et sa cote au­jourd’hui (proche du mil­lion d’eu­ros) prouve qu’elle est bien en­trée dans la lé­gende mal­gré à peine 400 voi­tures construites. C’est vrai, cer­taines Lexus res­sem­blaient à des Mer­cedes mais elles roulent tou­jours. Et qui a conçu la NSX, cette voi­ture my­thique ? Ce mo­nu­ment fait avec des vrais bouts d’ayr­ton Sen­na de­dans ? C’est le Ja­pon tout en­tier ! Comme la Nis­san GTR, cette voi­ture est une part du pa­tri­moine mon­dial de l’au­to­mo­bile avec ses qua­li­tés tech­no­lo­giques et son look aty­pique.

APRÈS QUELQUES AN­NÉES D’AT­TENTE qui ont pa­ru des siècles, la nou­velle NSX ar­rive en­fin sur nos routes po­li­cées, avec une tech­no­lo­gie hy­bride des plus poin­tues et un de­si­gn de vais­seau spa­tial in­imi­table. J’ai eu la chance de pi­lo­ter une Hon­da NSX de pre­mière gé­né­ra­tion. Je n’ai ja­mais été au­tant sur­pris par une voi­ture. C’était un ta­pis vo­lant qui sui­vait l’as­phalte sans ja­mais quit­ter la tra­jec­toire idéale, col­lé comme une raie man­ta au fond de l’océan. Si les chiffres de l’aé­ro­nef sont au­jourd’hui un peu da­tés (V6 3,2 L de 280 ch, 5,9 s de 0 à 100), la fa­ci­li­té d’utilisation est com­plè­te­ment contem­po­raine. Je pense même que cette voi­ture, plu­tôt bou­dée en Eu­rope, est la pierre an­gu­laire de ce que sont de­ve­nues les su­per­cars au­jourd’hui. Confor­tables et ex­trêmes en même temps. Il faut rap­pe­ler qu’à la même époque (les an­nées 1990), Fer­ra­ri sor­tait sa F40, qui est une voi­ture re­mar­quable mais pas spé­cia­le­ment idéale pour al­ler cher­cher du pain. Hon­da avait in­ven­té la voi­ture de sport de tous les jours.

FOR­CÉ­MENT, la nou­velle NSX naît avec un hé­ri­tage plu­tôt com­plexe à faire fruc­ti­fier. Com­plexe, elle l’est comme son sys­tème hy­bride et ses connexions by wire (sans fil) ou en­core cette brillante boîte au­to à 9 vi­tesses qui se­ra bien plus ra­pide que 80 % des pi­lotes. Un mo­teur élec­trique dans chaque roue avant et un à l’ar­rière ac­com­pagnent le V6 bi­tur­bo de 3,5 L pour une puis­sance ex­plo­sive cu­mu­lée de 581 ch, you­pi. Ce sys­tème hy­bride per­met trois ki­lo­mètres d’au­to­no­mie suf­fi­sants pour ne pas ré­veiller vos voi­sins quand vous dé­mar­rez votre fu­sée. C’est pro­ba­ble­ment parce qu’elle est si so­nore par­fois (en mode track) ou com­plè­te­ment muette (en mode élec­trique) qu’on lui a gref­fé un klaxon de voi­tu­rette de golf. On di­rait un aboie­ment de York­shire dans un Kan­gal (ces mons­trueux chiens de ber­ger turcs). Si le mode « quiet » de­vrait plaire à Anne Hi­dal­go et aux ur­bains, je trouve qu’il est bien triste de pas­ser in­aper­çu en ville. C’est amu­sant mais les mains et les pieds me dé­mangent. Je m’ex­trais du centre-ville pour dé­cou­vrir une voi­ture do­cile et in­ci­sive. L’hi­ver rend la route froide et peu at­ta­chante, mais je bon­dis entre les vi­rages. Il faut moins de trois se­condes pour al­ler jus­qu’à 100 km/h et moins de trois mi­nutes pour com­prendre que, si cette voi­ture est une co­pie, ce n’est que celle de mes dé­si­rs !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.