Qui se­ra le Yann Bar­thès du fu­tur ?

De­puis son ar­ri­vée sur TMC, l’ani­ma­teur de « Quo­ti­dien » met en avant son équipe de jeunes re­por­ters et chro­ni­queurs, comme s’il les pré­pa­rait se­crè­te­ment pour le grand saut. Alors qui pour­rait un jour suc­cé­der au boss ? GQ mise sur quatre d’entre eux. Pa

GQ (France) - - Intelligence -

Hu­go Clé­ment 28 ans

CV : après L’ESJ Lille (grande école de jour­na­lisme), il pige pour Nord Éclair, Slate et... Voi­ci. Il re­joint en­suite France 2 puis Ca­nal+ lors de la der­nière sai­son du « Pe­tit Jour­nal ». INFLUENCE DIGITALE : 126 000 abonnés Twit­ter, 129 000 abonnés Ins­ta­gram.

FAITS D’ARMES : en 2015, il fait cra­quer Jean-yves Le Drian en fil­mant son do­mi­cile lors d’un re­por­tage sur le cu­mul des man­dats en Bre­tagne. En 2016, c’est l’édi­to­ria­liste Ni­co­las Do­me­nach qui pète un câble dans « La Nou­velle Édi­tion » après que le jour­na­liste l’a ac­cu­sé de squat­ter les voyages of­fi­ciels aux frais de la prin­cesse sans ra­me­ner d’in­fos.

ATOUTS : avec sa tête de gendre idéal et ses che­mises Mai­son Kit­su­né, le jeune homme bran­ché et fê­tard pos­sède tous les cri­tères « sty­lis­tiques » pour suc­cé­der au boss. Il l’a d’ailleurs rem­pla­cé lorsque ce­lui-ci était souf­frant.

85 % DE CHANCES

Mar­tin Weill 30 ans

CV : après L’ESJ Lille (même pro­mo qu’hu­go Clé­ment), il pige pour L’obs, RTL et LCI. Il est alors re­pé­ré par le pro­duc­teur Laurent Bon, contri­bue au « Sup­plé­ment » de Maï­te­na Bi­ra­ben puis re­joint « Le Pe­tit Jour­nal » la sai­son sui­vante. INFLUENCE DIGITALE : 141 000 abonnés Twit­ter, 117 000 abonnés Ins­ta­gram.

FAITS D’ARMES : il af­fiche 14 tours du monde à son comp­teur, a cou­vert les émeutes de Fer­gu­son, ar­ra­ché quelques mots à Do­nald Trump... et cap­té l’un des mo­ments les plus forts des jours post-ba­ta­clan : l’in­ter­view de Bran­don, le pe­tit gar­çon qui s’in­quié­tait des « mé­chants ».

ATOUTS : c’est cer­tai­ne­ment le re­por­ter le plus po­pu­laire de l’équipe. Res­pec­té de ses pairs et chou­chou de ces dames, le gar­çon dis­pose d’une cote de sym­pa­thie phé­no­mé­nale. Seule ombre au ta­bleau : un pro­fil de ba­rou­deur pas vrai­ment adap­té à la vie de pla­teau.

50 % DE CHANCES

Pa­nayo­tis Pas­cot 18 ans

CV : à 13 ans, il lance sa chaîne You­tube, Co­gi­tum Co­gi­tum, où dé­filent toutes les stars du mo­ment, de Gad El­ma­leh à Kyan Kho­jan­di. Il tape dans l’oeil de Ch­ris­telle Graillot, la chas­seuse « d’es­prit Ca­nal », qui lui pro­pose de ren­con­trer Laurent Bon. Bin­go, le ga­min in­tègre dans la fou­lée « Le Pe­tit Jour­nal », l’émis­sion de ses rêves, en pa­ral­lèle du ly­cée. Mais l’histoire ne dit pas s’il a eu son bac. INFLUENCE DIGITALE : 76 000 abonnés Twit­ter, 150 000 abonnés Ins­ta­gram. FAITS D’ARMES : au­cun. En­fin si, c’est le seul re­por­ter de l’équipe à avoir dé­cro­ché un sou­rire à Jean-luc Mé­len­chon, à la der­nière Fête de l’hu­ma. ATOUTS : beau gosse, ma­lin et am­bi­tieux (!), il a sur­tout dix ans d’avance sur ses « fu­turs » ri­vaux. Coup de bol pour eux, il a dé­cla­ré dans une in­ter­view qu’il voyait plus son ave­nir sur les planches.

33 % DE CHANCES

Paul Lar­rou­tu­rou 31 ans

CV : il a re­joint « Le Lab » d’eu­rope 1 en 2011, puis « Le Pe­tit Jour­nal » en 2015. Et non, il n’est pas le fils du po­li­tique Pierre Lar­rou­tu­rou (un cou­sin éloi­gné). INFLUENCE DIGITALE : 48 000 abonnés Twit­ter, 3 000 abonnés Ins­ta­gram. FAITS D’ARMES : en mai 2013, il se fait cri­ti­quer ver­te­ment par les jour­na­listes pré­sents à la con­fé­rence de presse de Fran­çois Hol­lande (qui l’en­voie bou­ler en riant) pour avoir osé lui de­man­der pour­quoi il n’uti­li­sait pas Twit­ter. De­puis, le pré­sident a pos­té des mil­liers de tweets, et le jeune homme a re­fait par­ler de lui en fé­vrier der­nier en dé­mon­trant, images à l’ap­pui, que le ser­vice d’ordre du FN n’hé­si­tait pas à uti­li­ser la vio­lence pour se dé­bar­ras­ser des jour­na­listes. ATOUTS : c’est l’out­si­der de la bande. Un peu moins show-off et mo­deux que ses ca­ma­rades, c’est aus­si le mieux in­for­mé et le plus te­nace.

25 % DE CHANCES

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.