EST-ELLE LA RI­SÉE DU COS­MOS ?

GQ (France) - - Sciences -

Ce­la pa­raît com­plè­te­ment dingue mais le su­jet est pris très au sé­rieux par la com­mu­nau­té scien­ti­fique. Quand ils dé­couvrent en 2015 l ’ étoile de Tab­by, si­tuée dans la ga­laxie du Cygne, à 1 480 an­nées- lu­mière du So­leil, les as­tro­nomes amé­ri­cains n’en re­viennent pas : l’in­ten­si­té de la lu­mière émise par l’astre va­rie énor­mé­ment. Un com­por­te­ment pour le moins sin­gu­lier que le cher­cheur géor­gien Za­za Os­ma­nov ex­plique, dans une étude pu­bliée en mai 2017, d’une fa­çon non moins ir­ra­tion­nelle. Une ci­vi­li­sa­tion ex­tra­ter­restre ex­trê­me­ment avan­cée se ser­vi­rait de l’étoile comme source d’éner­gie. Une mé­ga­struc­ture, la « sphère de Dy­son » ( rien à voir avec les as­pi­ra­teurs), ima­gi­née dès les an­nées 1960 et bien connue des fans de science- fic­tion et de Star Trek, tour­ne­rait au­tour de l’étoile pour en cap­ter l’éner­gie. Ima­gi­nez un im­mense an­neau com­po­sé de pan­neaux pho­to­vol­taïques trans­for­mant la lu­mière en éner­gie. Se­lon le scien­ti­fique, il se­rait pos­sible de prou­ver l’exis­tence d’une telle mé­ga­struc­ture grâce à des té­les­copes in­fra­rouges. Chose ras­su­rante : le Al­len Te­les­cope Ar­ray de la SETI Ins­ti­tute n’a, de­puis le dé­but des re­cherches en oc­tobre 2015, ja­mais en­re­gis­tré le moindre si­gnal ra­dio éma­nant d’une ci­vi­li­sa­tion su­per poin­tue. Moins ras­su­rant : se­lon les études du cher­cheur ita­lien Clau­dio Mac­cone, l’hu­ma­ni­té se­rait cer­tai­ne­ment la ci­vi­li­sa­tion la moins avan­cée de l’uni­vers... Et si, avec nos pe­tits pan­neaux so­laires, nous n’étions que des pri­mi­tifs per­dus dans un uni­vers ul­tra- tech­no­lo­gique ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.