6 — TANNAT, LE SEI­GNEUR DES APÉ­ROS

Grand Seigneur - - Restaurant - T.L.G.

Alors certes, le tro­pisme ré­so­lu­ment scan­di­nave de la dé­co donne l’im­pres­sion de dî­ner dans le T4 d’un couple d’édi­teurs pa­ri­siens. Mal­gré ces consi­dé­ra­tions es­thé­tiques, cette pro­prette en­seigne de l’ave­nue Par­men­tier, qui tire son nom d’un cé­page em­blé­ma­tique du pays gas­con, consti­tue l’une des adresses les plus ré­jouis­santes du mo­ment. Mieux, elle réus­sit la prouesse de tailler des crou­pières au my­thique Châ­teau­briand d’Ina­ki Az­pi­tarte, l’Aga Khan de la bis­tro­no­mie pa­ri­sienne qui ré­gale à deux ronds de ser­viette sur la même ar­tère. Cer­tains soirs, l’as­sis­tance tré­pigne à touche-touche sur le trot­toir en at­ten­dant de se voir at­tri­buer une table entre le bois clair et les mi­roirs géo­mé­triques de ce qui fut ja­dis une crê­pe­rie corse (sic), pré­cé­dée elle-même par un ca­ba­ret trans­for­miste. Rai­son de l’en­goue­ment ? La cui­sine stra­to­sphé­rique du sa­vant fou Oli­vier Le Corre (ex-Tour d’Ar­gent, Bris­tol, Char­de­noux des Prés, à droite sur la pho­to), qui joue avec cu­lot la carte du croi­se­ment et de l’ac­ci­dent. Ce jour-là, notre homme dé­li­vrait son in­con­tour­nable chur­ros de poulpe écla­bous­sé de mayon­naise ta­koya­ki et im­pro­vi­sait une ébou­rif­fante caille des Vosges rô­tie sur l’os, frayant avec un bon­bon au broc­ciu. Gloire éga­le­ment à ces éton­nants ma­kis en­ser­rant as­perges du Vau­cluse, ail des ours et moz­za­rel­la. Par­mi les fa­rouches adeptes de ces as­siettes qui donnent à voir et à man­ger, Tho­mas Hol­lande ou Alex Lutz, dont le met­teur en scène Tom Din­gler (à gauche sur la pho­to) compte par­mi les as­so­ciés fon­da­teurs du lieu. Cô­té glou, sus aux cartes des vins épaisses comme une cuisse de sprin­ter ja­maï­cain , place à une sé­lec­tion ul­tra res­ser­rée, pré­sen­tée quilles en main par un ser­veur à t-shirt noir et snea­kers. À sa­voir, un Ju­lié­nas du do­maine Da­vidBeau­père, pas ve­nu pour mé­go­ter sur le fruit, un Mi­ner­vois poi­vré juste ce qu'il faut du Do­maine de Can­taus­sel, ou en­core un Gaillac blanc de chez Ma­rine Leys, plu­tôt por­té sur la noi­sette. Jo­lie pioche !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.