LE TOP 6 DES FILMS QUI DONNENT SOIF !—

Do­cus en­ga­gés, na­nars en­so­leillés ou co­mé­dies ar­ro­sées ? Voi­ci notre short-list du cinoche d’apé­ro.

Grand Seigneur - - Angle - F.Q

MON­DO­VI­NO (2004)

L’éti­quette. L’an­cien som­me­lier fran­co-amé­ri­cain Jo­na­than Nos­si­ter trim­balle sa ca­mé­ra du Lan­gue­doc à Na­pa Val­ley, en pas­sant par le Bré­sil et la Tos­cane. Ob­jec­tif : dé­non­cer la mon­dia­li­sa­tion du sec­teur vi­ti­cole et la stan­dar­di­sa­tion qui en dé­coule.

La dégustation. Tel un grand cru, le temps n’a pas de prise sur ce do­cu ré­fé­rence qui vieillit bien. À conser­ver à tem­pé­ra­ture dans sa DVD­thèque.

UNE GRANDE AN­NÉE (2006)

L’éti­quette. Rus­sel Crowe in­ter­prète un im­bu­vable tra­der lon­do­nien qui hé­rite d’un vi­gnoble en Pro­vence. Suc­com­be­ra-t-il aux charmes des lieux (et à ceux de Ma­rion Co­tillard qui traine dans les pa­rages) ? Le sus­pense est in­sou­te­nable.

La dégustation. Bour­ré de cli­chés, ce na­nar gou­leyant se sa­voure néan­moins comme un chouette vin de co­pains.

BOT­TLE SHOCK (2008)

L’éti­quette. Le re­gret­té Alan Ri­ck­man in­carne Ste­ven Spur­rier, un oe­no­logue bri­tan­nique qui, en 1976, en­tre­prend de confron­ter vins fran­çais et ca­li­for­niens lors d’une dégustation à l’aveugle his­to­rique, bap­ti­sée « Ju­ge­ment de Pa­ris »…

La dégustation. Tan­nique et gor­gée de so­leil, cette pro­duc­tion verse par mo­ment dans le ca­ri­ca­tu­ral mais ac­com­pa­gne­ra par­fai­te­ment un pe­tit pla­teau té­lé.

TU SERAS MON FILS (2011)

L’éti­quette. Dans le rôle d’un vi­gne­ron bor­de­lais, Niels Arestrup en fait voir de toutes les cou­leurs (rouge, sur­tout) à son fils (Lorànt Deutsch). Le pre­mier film - mais pas le der­nier - où la vigne sert de pré­texte à trai­ter de la com­plexi­té des liens du sang.

La dégustation. On crai­gnait boire le ca­lice jus­qu’à la lie. Mais après une de­mi-heure bou­chon­née, le film s’ouvre et gagne en com­plexi­té.

PRE­MIERS CRUS (2015)

L’éti­quette. « Les em­merdes, ça vient tou­jours en grappe. Comme les

rai­sins », râle Fran­çois Ma­ré­chal (Gé­rard Lan­vin, plus ron­chon que ja­mais), dont le do­maine tombe en ca­rafe. Dé­barque alors son fis­ton Char­lie (Ja­lil Les­pert)...

La dégustation. Une sa­crée pi­quette tru­ci­dée par la cri­tique mal­gré quelques jo­lis plans de vi­gnobles : gare au mal de crâne en cas d’abus de vi­sion­nage.

CE QUI NOUS LIE (2017)

L’éti­quette. Jean re­tourne chez lui, en Bour­gogne, re­trou­ver son père mou­rant et re­prendre le vi­gnoble fa­mi­lial avec sa soeur et son frère. Et for­cé­ment, il fau­dra à la fratrie mettre de l’eau dans son vin.

La dégustation. Un Kla­pisch pur jus (de rai­sin), bien ai­dé par un cas­ting - Gi­rar­dot, Mar­maï, Ci­vil… - tout en fraî­cheur et à fort po­ten­tiel de garde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.