L’OBÉ­LISQUE AU MU­SÉE DE LA MA­RINE

Grands Reportages - - Actus Ici -

Rayon de so­leil pé­tri­fié, l’obé­lisque était le point de contact entre le monde des dieux et ce­lui des hommes. His­to­ri­que­ment éri­gés à l’en­trée des temples des pha­raons, ils re­la­taient les ex­ploits de ces der­niers. En 1829, le vice-roi d’Égypte, Mé­hé­met-Ali offre deux obé­lisques à la France, alors pré­sente dans son pays pour oeu­vrer à sa mo­der­ni­sa­tion. Cham­pol­lion sug­gère de faire trans­por­ter l’obé­lisque de l’en­trée du temple de Louxor. Il me­sure presque 23 mètres et pèse en­vi­ron 230 tonnes. Confié à l’in­gé­nieur de Gé­nie ma­ri­time Apol­li­naire Le­bas, le voyage de ce mo­nu­ment du­re­ra sept ans. Em­bar­qué à bord du Louxor, na­vire spé­cia­le­ment construit pour ce trans­port, de Tou­lon à Alexan­drie en pas­sant par Rhodes, Cor­fou et les eaux de la Seine, c’est une en­tre­prise ma­ri­time et hu­maine gi­gan­tesque qui se ter­mine place de la Con­corde, à Pa­ris. L’érec­tion du mo­nu­ment a lieu le 25 oc­tobre 1836 de­vant une foule de plus de 200 000 Pa­ri­siens. Il fau­dra at­tendre 1839 pour que les inscriptions com­mé­mo­ra­tives ac­com­pa­gnées des plans des opé­ra­tions d’abat­tage et de ré­édi­fi­ca­tion soient gra­vées à l’or fin sur le pié­des­tal. En 1937, l’obé­lisque est clas­sé mo­nu­ment his­to­rique. Cette aven­ture est pré­sen­tée à tra­vers ta­bleaux, plans ori­gi­naux, dessins et autres ma­quettes illus­trant cette in­croyable épo­pée. 17Pla­ce­du Tro­ca­dé­roet­du11no­vembre-75116Pa­ris-www.mu­see-ma­rine.fr

© Mu­sée na­tio­nal de la Ma­rine/P. Dan­tec

Re­pré­sen­ta­tion de l’érec­tion de l'obé­lisque de Louxor, le 25 oc­tobre 1836 place de la con­corde à Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.