Un bâ­tis­seur ex­tra­va­gant

Grands Reportages - - Week-end Espagne -

Im­pos­sible, à Barcelone, d’échap­per à l’em­preinte de Gau­di (1852-1926) et de son oeuvre à la fan­tai­sie dé­bri­dée. 14 édi­fices du maître du mo­der­nisme ja­lonnent la ville, dont 9 clas­sés par l’Unesco. Par­mi eux, le pa­lais Güell, au bas de la Ram­bla, l’un des plus em­blé­ma­tiques. Construit entre 1886 et 1890, cet hô­tel par­ti­cu­lier est l’un des pre­miers témoins de son gé­nie no­va­teur et marque l’ap­pa­ri­tion de l’Art nou­veau ca­ta­lan. Après sept ans de res­tau­ra­tion, l’édi­fice a rou­vert au pu­blic en 2011. Des écu­ries à la ter­rasse, les vi­si­teurs y dé­couvrent l’ori­gi­na­li­té sur­pre­nante de Gau­di dans le trai­te­ment de l’es­pace et de la lu­mière, mais aus­si dans la ri­chesse du travail dé­co­ra­tif (fer­ron­ne­ries à en­tre­lacs, vi­traux, co­lonnes de marbre, mo­bi­lier en bois pré­cieux). À l’autre bout de sa vie de bâ­tis­seur, en 1882, Gau­di dé­bute son pro­jet le plus dé­li­rant, la Sa­gra­da Famí­lia, ode exu­bé­rante à la di­vi­ni­té. Il met­tra toute sa pas­sion dans cette oeuvre. Lais­sant libre cours à son gé­nie, il ima­gine un édi­fice re­li­gieux de 18 tours et de trois fa­çades dé­diées à la Na­ti­vi­té, la Gloire et la Pas­sion. En construi­sant en pierres de taille, Gau­di veut per­fec­tion­ner l’art go­thique des ca­thé­drales. L’utilisation d’arcs pa­ra­bo­liques et de co­lonnes obliques lui per­met de sup­pri­mer les arcs-bou­tants et contre­forts, afin de don­ner plus de ver­ti­ca­li­té à l’édi­fice. L’em­ploi de mo­saïques lui con­fère une po­ly­chro­mie fée­rique. L’architecture s’ins­pire de l’observation de la na­ture, en par­ti­cu­lier dans la géo­mé­trie des courbes, hy­per­bo­loïdes et hé­li­coïdes. Ren­ver­sé par un tram­way en 1926, Gau­di ne ver­ra ja­mais l’achè­ve­ment de sa ca­thé­drale. Seule la façade de la Na­ti­vi­té était ter­mi­née. Sa dé­co­ra­tion stu­pé­fiante évoque un mag­ma de formes fan­tas­tiques où s’entremêlent per­son­nages bi­bliques, bes­tiaire mé­dié­val et plantes en­tre­la­cées. De nos jours, le chan­tier fa­ra­mi­neux se pour­suit, fi­nan­cé par les dons et les billets d’en­trée. L’édi­fice a tri­plé de volume de­puis Gau­di. La façade de la Pas­sion, réa­li­sée par le sculp­teur Jo­sep Ma­ria Su­bi­rachs, af­fiche hé­las un style an­gu­leux, kitsch et dis­so­nant. La nef a été ache­vée en 2008. L’en­semble de la ba­si­lique de­vrait être fi­ni en 2026, pour le cen­te­naire de la mort de l’ar­chi­tecte. Ou peut-être aux alen­tours de 2030… Comme le di­sait Gau­di en re­gar­dant le ciel : « Mon client n’est pas pres­sé ».

Le pa­lais Güell de Gau­di est un bi­jou d’Art nou­veau. Le grand sa­lon cen­tral est cou­ron­né d’une su­blime cou­pole pa­ra­bo­lique per­cée de trouées lu­mi­neuses qui lui donnent l’ap­pa­rence d’un fir­ma­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.