TAN­DIS QUE MA­DRID DE­PRIME, BARCELONE SEMBLE IGNO­RER LA CRISE. LES VA­CAN­CIERS Y AF­FLUENT EN NOMBRE CROIS­SANT

Grands Reportages - - Week-end Espagne -

Pour sai­sir la ville, prendre d’abord de la hau­teur. Les tours de la Sa­gra­da Fa­mi­lia et le parc Guëll de Gau­di dé­voilent un im­mense pa­no­ra­ma ur­bain ou­vert sur la mer. Sym­bole de Barcelone, la Sa­gra­da Famí­lia reste in­dis­so­ciable de ses grues. Même in­ache­vée, la ba­si­lique est au­jourd’hui le monument le plus vi­si­té d’Espagne. L’in­té­rieur est tout sim­ple­ment ren­ver­sant. Les co­lonnes de la nef, en por­phyre blanc, se ra­mi­fient comme des branches d’arbre vers le ciel, sem­blant dé­fier les lois de l’équi­libre. Le parc Guëll, lui, s’étage à flanc de col­line sur les hau­teurs du Car­mel. Au mi­lieu des pi­nèdes touf­fues et des al­lées de pal­miers, Gau­di a com­po­sé un jar­din tout en courbes et en cu­rio­si­tés. Pa­villons ba­rio­lés et tor­dus comme des gui­mauves, grottes si­nueuses, che­mi­nées en forme de cham­pi­gnons, banc ser­pen­ti­forme et chi­mères à peau de cé­ra­mique mul­ti­co­lore : on na­vigue dans un cu­rieux mé­lange de jar­din de Ba­ga­telle et de Lu­na Park.

Le pro­mon­toire es­car­pé de Mont­juic, ac­ces­sible en té­lé­phé­rique de­puis le port, offre lui aus­si un ex­cellent point de vue sur la ville. Hor­mis la ci­ta­delle, la plu­part des édi­fices y re­montent à l’Ex­po­si­tion uni­ver­selle de 1929. C’est le cas du pa­lais na­tio­nal, qui abrite au­jourd’hui les col­lec­tions historiques du musée d’Art de la Ca­ta­logne et, en contre­bas, de la co­los­sale place d’Espagne, dont les arènes ont été conver­ties en centre com­mer­cial. Le stade olym­pique date aus­si de 1929, mais il a été en­tiè­re­ment re­mo­de­lé pour les Jeux Olym­piques de 1992. Mont­juic, c’est aus­si la Fon­da­tion Mi­ro, l’un des en­fants prodiges de Barcelone. Dans un vaste bâ­ti­ment bai­gné de lu­mière, sont conser­vées plus de 10 000 oeuvres de l’ar­tiste. L’oc­ca­sion d’une plon­gée en­ivrante dans le « Mi­ro­monde », écla­tant de couleurs vives et de formes lu­diques. À pro­lon­ger, un peu plus loin, par un bain de ver­dure dans le ra­vis­sant jar­din bo­ta­nique. Autre pou­mon vert de Barcelone : le parc de la Ciu­ta­del­la, à l’est de la vieille ville. L’im­mense parc abrite deux construc­tions im­pres­sion­nantes, éle­vées à l’oc­ca­sion de la pre­mière Ex­po­si­tion uni­ver­selle en 1888 : l’arc de triomphe, oeuvre de Jo­sep Vi­la­se­ca, et le ca­fé-res­tau­rant dit Châ­teau des Trois-Dra­gons, dû à Lluís Do­mè­nech i Montaner. Les deux ex­po­si­tions uni­ver­selles de 1888 et de 1929 ont mar­qué l’his­toire de Barcelone. Au tour­nant du siècle, la ville connaît en ef­fet un dé­ve­lop­pe­ment ful­gu­rant, très bien re­tra­cé par Eduar­do Men­do­za dans La Ville des prodiges. En 1859, les im­po­santes mu­railles d’ori­gine ro­maine sont abat­tues. La ville peut en­fin se dé­ployer à son aise. Dé­bute alors, au nord, la construc­tion de l’Eixample, l’ex­ten­sion de la ville au quin­tuple, se­lon un plan en da­mier conçu par l’ar­chi­tecte Il­de­fons Cerdà. C’est le quar­tier de l’architecture mo­der­niste, l’Art nou­veau ca­ta­lan, où s’af­firme le goût os­ten­ta­toire de la bour­geoise in­dus­trielle en pleine ascension.

Image em­blé­ma­tique de Barcelone, les grues qui en­tourent la Sa­gra­da, en tra­vaux de­puis 1876. La ca­thé­drale de Gau­di de­vrait être ache­vée en 2026, pour le cen­te­naire de sa mort. Res­tent à construire la façade de la Gloire et le clo­cher prin­ci­pal, dé­dié au Ch­rist, qui cul

mi­ne­ra à 170 m de hau­teur.

Très ani­mée le soir, la pla­ça del Sol, bor­dées de bars et de res­tau­rants, est le lieu de ren­contre pré­fé­ré des jeunes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.