AIN­SI FONT-ILS AU TAM TAM FES­TI­VAL

Grands Reportages - - Biodiversité - www.tam­tam.re/

Eh non, pas un fes­ti­val de tam­bour, mais de ma­rion­nettes. Tam Tam existe de­puis quatre ans seule­ment, après une nais­sance pro­met­teuse au Guillaume, à l'ini­tia­tive de la troupe du Théâtre des Al­berts. Unique en France avec ce­lui de Char­le­ville-Mai­zière, il s'agit d'un fes­ti­val écla­té, com­por­tant de nom­breux ate­liers à des­ti­na­tion des sco­laires et des ama­teurs confir­més ; car en sus du spec­tacle, il y a… l'ave­nir du spec­tacle ! Du 6 au 25 oc­tobre 2014, des re­pré­sen­ta­tions in­vitent donc tous les types de pou­pées (le nom qu'em­ploient plus vo­lon­tiers les ma­rion­net­tistes) : à fils, à gaine, ob­jets ou simples doigts, fi­ne­ment con­çues ou de bric et de broc, sans oublier les sil­houettes de cuir du théâtre d'ombres. Les troupes sont au­tant réunion­naises que mé­tro­po­li­taines. Le centre de la ma­ni­fes­ta­tion reste le théâtre Le­comte de Lisle, à Saint-Paul, mais les ate­liers se­ront égayés dans toute l'île, en n'ou­bliant pas - une fois n'est pas cou­tume - l'in­té­rieur, à Ma­fate, par exemple. Des im­mi­grés se­ront aus­si in­vi­tés, ve­nus du pays de Po­li­chi­nelle, de la Londres de Punch, ou même de la Liége de Tchant­chès.

Ma­rion­nettes et théâtre d'ob­jets : les in­vi­tés au Tam Tam Fes­ti­val.

© Le Pou­lailler

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.