MA­FATE : DES ÎLETS DU BOUT DU MONDE ENTRE SOM­METS ET NUAGES

Grands Reportages - - Côté Nature - © Ar­naud Spä­ni/Hemis.fr

Il est des lieux qui se mé­ritent, et Ma­fate est de ceux-là. Le plus en­cla­vé des cirques est ré­ser­vé aux ran­don­neurs prêts à af­fron­ter ses dé­ni­ve­lés. La ré­com­pense ? Un es­pace sans bi­tume, bor­dé de cols et de rem­parts, sillon­né de ra­vines et hé­ris­sé de pics tu­toyant les nuages. Un éden pour les ama­teurs de sport na­ture, en même temps qu'un sanc­tuaire de la vie tra­di­tion­nelle des Hauts de l'île. Dans cet es­pace sau­vage, une di­zaine d'îlets – le nom don­né à La Réu­nion aux ha­meaux de mon­tagne – se sont ins­tal­lés sur les re­plats où ce chaos mi­né­ral a bien vou­lu leur cé­der la place. Huit cents ha­bi­tants vivent dans ce cirque qui, comme ses voi­sins Ci­laos et Salazie, doit son nom à la langue mal­gache. L'in­té­rieur de l'île, long­temps in­ac­ces­sible, fut en ef­fet long­temps le re­fuge des es­claves mar­rons, comme on nom­mait alors ceux qui fuyaient les plan­ta­tions de canne de la côte. Pour beau­coup ori­gi­naires de Ma­da­gas­car, ils ont souvent bap­ti­sé les som­mets et lieux-dits des cirques, où leur mé­moire perdure grâce à de nom­breuses lé­gendes et his­toires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.