GLAS­TON­BU­RY TOR, VOR­TEX D’AVA­LON ?

Grands Reportages - - Pays Mystérieux Angleterre -

Tor est un mot d’ori­gine cel­tique, si­gni­fiant col­line. Celle-ci s’élève au-des­sus de Glas­ton­bu­ry, sur­mon­tée d’une

tour du XIVe siècle, telle une vi­gie an­tique. Au Moyen Âge, les ma­rais n’avaient pas en­core été as­sé­chés dans le So­mer­set, où s’im­plan­tèrent les pre­mières com­mu­nau­tés chré­tiennes d’An­gle­terre. C’est à

Glas­ton­bu­ry, lieu de la my-

thique île d’Ava­lon, que des bé­né­dic­tins au­raient ex­hu­mé,

en 1191, un cercueil creu­sé dans un tronc d’arbre, avec les os­se­ments d’un homme de 2,40 m, près d’une croix de plomb por­tant l’ins­crip­tion en la­tin : « Ci-gît­le­re­nom­mé­roi

Ar­thur­dansl’îled’Ava­lon ». Ces mêmes moines édi­fièrent au som­met du Tor, sur les ves

tiges d’un an­cien sanc­tuaire dé­truit par un séisme en 1275, une église dé­diée à St Michel, dont ne reste au­jourd’hui que

la tour. En 1539, en ef­fet, l’église fut dé­truite lors de la Dis­so­lu­tion des Mo­nas­tères,

et l’ab­bé du mo­nas­tère y fut pen­du. Glas­ton­bu­ry est de­ve­nue, au fil des siècles, un haut-lieu spi­ri­tuel, point de conver­gence des quê­teurs mys­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.