PLON­GER D’UNE AM­BIANCE OU D’UN QUAR­TIER À L’AUTRE EN 10 MI­NUTES DE MARCHE…

Grands Reportages - - Dossier Nouvelle-zélande 48 Heures -

Papouasie à Ha­waii : une pi­rogue de haute mer des îles Sa­lo­mon, des coiffes royales d’Ha­waii, des masques de Nouvelle-Gui­née… La Mao­ri Court pré­sente plus de 1 000 ob­jets (pa­rures, armes, ou­tils) dont l’une des der­nières pi­rogues de Guerre mao­rie, ou une sub­ju­guante porte de vil­lage sculp­tée da­tée de plus de 600 ans. Un im­mense sanc­tuaire d’art et de cul­ture océa­nique ? En sor­tant, vous au­rez le temps de souf­fler en as­sis­tant, peut-être, à un match de cri­quet joué dans les re­liefs doux des tufs vol­ca­niques. Ou de pro­fi­ter des col­lec­tions de plantes tro­pi­cales ras­sem­blées sous les serres et dans les jar­dins du Winter Gar­den. Avec un peu de chance, le spé­ci­men d’Amor­pho­phal­lus ti­ta­num, qui y est abri­té, se­ra en fleur…

Le quar­tier hype et pri­sé d’Au­ck­land est à 2 ki­lo­mètres à vol d’oi­seau à l’est du centre-ville. Entre parcs et jar­dins, le quar­tier de­meure un petit pa­ra­dis de mai­sons d’époque et de bâ­ti­ments par­fois brillam­ment ré­ha­bi­li­tés qui semblent cou­ler sur les pentes de chaque cô­té de Pon­son­by road. Quar­tier gay, bo­hème, bo­bo ? Les

Un re­pas Thaï à Pon­son­by.

temps changent vite. La gen­tri­fi­ca­tion gomme dou­ce­ment le ca­rac­tère mar­gi­nal qui ani­mait Pon­son­by il y a quelques dé­cen­nies à peine. Mais l’on peut tou­jours s’y ba­la­der tran­quille­ment à qua­si­ment toute heure du jour et de la nuit, à la re­cherche d’une ter­rasse de ca­fé, d’une table asia­tique, d’un brunch bio, d’un club ou d’une soi­rée de mu­sique live (The Crib, LongRoom, Grand Cen­tral). Par­mi les églises et les bâ­ti­ments d’époque, l’an­cienne poste sur l’angle de St Marys Bay Road (1911), l’an­cien Bri­tan­nia Theatre (283 Pon­son­by road) ou la St John Church (229 Pon­son­by road) sont trois re­pères im­por­tants de ce quar­tier pas tout à fait comme les autres.

Les heures de sor­tie de bu­reau,

sur Queens­treet. C’est l’ar­tère his­to­rique et com­mer­ciale de la ville, lar­ge­ment ré­ha­bi­li­tée au car­re­four des an­nées 2000. Bou­tiques in­ter­na­tio­nales et res­tau­rants chics, banques et of­fices pu­blics. On y na­vigue du cô­té du com­plexe de Bri­to­mart aux fron­tières du CBD jus­qu’aux su­perbes im­meubles his­to­riques pour y sen­tir l’éner­gie qui anime la ville. Sur les trot­toirs, on se bous­cule presque aux heures de pointes, du bu­si­ness­man au jog­ger. Pas loin de trois ki­lo­mètres que l’on ar­pente les yeux ri­vés sur les fa­çades des bâ­ti­ments d’époque de l’Au­ck­land Town Hall au bâ­ti­ment des Douanes. Trop de stress ? Il est tou­jours temps de bi­fur­quer vers les pe­louses om­bra­gées d’Al­bert Park. Co­co­tiers ou chênes : pour la sieste à deux pas du cam­pus uni­ver­si­taire, vous avez le choix…

Un verre de vin sur North Warf Pro­me­nade.

Le der­nier-né des coins chics du Wa­ter­front ne parle que de voile, ou presque. On na­vigue sur cette par­tie (ex­clu­si­ve­ment) pié­tonne entre mé­moire de la coupe de l’Ame­ri­ca, yacht de luxe, vieux grée­ments, sites in­dus­triels et ship­chand­lers. Ré­si­dence de luxe sur Via­duc. Bars et res­tau­rants à North Warf. Ci­né­ma de plein air et aires de far­niente à Wy­nyard Quar­ter. Il faut conti­nuer après Si­lo Ma­ri­na jus­qu’à Wes­tha­ven, la plus grande ma­ri­na de l’hé­mi­sphère Sud, pour sai­sir qu’Au­ck­land est une ex­cep­tion cultu­relle de la plai­sance mon­diale : ici, un ha­bi­tant sur 10 pos­sède son propre ba­teau…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.