LA STRUC­TURE DES MAI­SONS DES ES­PRITS A INS­PI­RÉ L’AR­CHI­TEC­TURE DU PAR­LE­MENT NA­TIO­NAL PA­POU

Grands Reportages - - Papouasie- Nouvelle- Guinée -

Le ma­tin, je com­men­çais par prendre deux Imo­dium en guis e de pe­tit­dé­jeu­ner ! » plai­sante Lau­rence Pi­vot, la jour­na­liste man­da­tée en 1989 avec le pho­to­graphe Fran­çois Gue­net afin de réa­li­ser un dos­sier sur la Papouasie- Nouvelle- Gui­née pour le nu­mé­ro 97 du ma­ga­zine Grands Re­por­tages. « Ce pé­riple res­te­ra sans au­cun doute le plus aven­tu­reux et le plus ex­tra­or­di­naire de ma car­rière. J’avais vé­ri­ta­ble­ment l’im­pres­sion de vivre Tintin chez les Pa­pous. » L’ob­jec­tif de leur voyage au coeur du Pa­ci­fique sud ? Dres­ser le por­trait de ce pays consi­dé­ré comme l’un des plus mé­con­nus et mys­té­rieux au monde. « On m’en a ra­con­té des his­toires sur les Pa­pous : de dan­ge­reux can­ni­bales, prêts à vous étri­per pour un oui ou pour un non (…), des ri­chesses fa­bu­leuses, de l’or, du pé­trole, du ca­fé, du co­prah. (…) Des sau­vages em­plu­més, ma­quillés, har­na­chés d’armes re­dou­tables, pra­ti­quant la guerre comme un jeu. (…) Toute une pro­pa­gande, d’ailleurs sa­vam­ment en­tre­te­nue par les Aus­tra­liens… » écrit la jour­na­liste dans les pre­miers pa­ra­graphes de son ar­ticle de dix- huit pages. À l’écart du monde du­rant des siècles, loin des grandes routes com­mer­ciales et hu­maines, le pays consti­tuait en ef­fet dans les an­nées quatre- vingt, comme en­core au­jourd’hui, le sym­bole de l’al­té­ri­té ex­trême. De­puis les pre­mières ex­pé­di­tions scien­ti­fiques en Océa­nie au XVIIe siècle, s’il est une terre pro­pice à tous les fan­tasmes et les su­per­la­tifs, c’est bien cet ar­chi­pel du Pa­ci­fique. Des guer­riers can­ni­bales à poils et à plumes : voi­là la ca­ri­ca­ture du Pa­pou de notre ima­gi­naire oc­ci­den­tal. De­puis son in­dé­pen­dance le 16 sep­tembre 1975, le pays a pour­tant beau­coup évo­lué mais en proie à de forts dé­si­rs d’exo­tisme at­ti­sés par les médias, nous ima­gi­nons tou­jours des so­cié­tés to­ta­le­ment pri­mi­tives sou­vent qua­li­fiées – au­tant par ignorance que par fan­tasme - de « pré­his­to­riques » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.