FASTES VES­TI­MEN­TAIRES ET CA­CO­PHO­NIES MU­SI­CALES CA­RAC­TÉ­RISENT LES FÊTES DU NOU­VEL AN CHI­NOIS

Grands Reportages - - L’art De La Séduction Chine -

L’ar­chi­tec­ture reste tra­di­tion­nelle : mai­sons mas­sives et tra­pues en bois, pi­gnons en en­cor­bel­le­ment et toits de tuiles. Mais à y re­gar­der de plus près, on s’aper­çoit que nombre de ces belles mai­sons cos­sues sont en réa­li­té en bé­ton, gri­mé et peint cou­leur pin ! Ex­cep­tion pour Langde, char­mant vil­lage an­cien aux mai­sons de bois pa­ti­né, pla­cettes pa­vées et maïs ac­cro­ché en guir­landes sous les toits. La paille de riz forme d’in­so­lites meules en quenouilles plan­tées au bord des champs, telles des vi­giles de foin gar­dant les cultures. Des femmes, une ser­viette éponge en­rou­lée sur la tête en guise de coiffe, se pressent gen­ti­ment au­tour de nous, pro­po­sant pe­tits bi­joux ou tis­sus bro­dés. À cause du froid po­laire, la fête des Miaos Noirs, ou Miaos à longue jupe, est re­por­tée sine die. Pre­mier contre­temps. Après quelques coups de fil, nous re­pre­nons la route. Re­tour à Kai­li, ca­pi­tale du Guiz­hou orien­tal et vil­le­cham­pi­gnon en plein cham­bar­de­ment : gen­tri­fi­ca­tion du centre, quar­tiers neufs, per­ce­ment de nou­veaux bou­le­vards, des­sertes mo­di­fiées, le chauf­feur lui- même est dé­con­te­nan­cé. La sor­tie de la ville n’est qu’un chaos de noeuds au­to­rou­tiers, via­ducs, car­rières et chan­tiers où s’ac­tivent des di­zaines de grues et d’en­gins. Di­rec­tion, le can­ton de Da Feng Dong. Au bord des routes, d’in­nom­brables abri­bus sur­mon­tés de coiffes d’ar­gent, ponts à toits mul­tiples, por­ti­ques­pa­godes, to­tems sculp­tés ou pan­neaux d’in­for­ma­tion. La sym­bo­lique miao, ge­jia, dong, yi ou zhuang se niche do­ré­na­vant par­tout, comme pour faire ou­blier que ces « mi­no­ri­tés » furent igno­rées ou mé­pri­sées pen­dant des dé­cen­nies. En dix ou quinze ans, on est pas­sé d’une eth­ni­ci­té em­bar­ras­sante, confi­den­tielle, à la marge, à son mar­ke­ting dé­com­plexé et son ex­hi­bi­tion tous azi­muts. Les an­ciens bar­bares, ci­toyens de se­conde classe, sont de­ve­nus à la mode, donc chou­chou­tés, car ban­kables, ar­ti­sans pré­cieux d’un développement tou­ris­tique ex­po­nen­tiel, à dé­faut d’être du­rable.

Une ma­man du groupe des Miaos Blancs de Lon­gli, elle- même en cos­tume quo­ti­dien, fi­gnole la parure d’ar­gent de sa fille, lors du ras­sem­ble­ment de Cao Yuan.

Do­mi­nant un lac ar­ti­fi­ciel, de mul­tiples pa­godes, temples et tours du tam­bour marquent l’en­trée de Zhaoxing, l’une des ci­tés phares du re­nou­veau Dong.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.