AU- DE­LÀ DU SIMPLE DÉ­PAY­SE­MENT CULTU­REL, LA RA­DI­CA­LI­TÉ DU DÉ­CA­LAGE SPA­TIO- TEM­PO­REL

Grands Reportages - - L’art De La Séduction Chine -

Un dé­cor ré­so­lu­ment ur­bain, une es­trade bor­dée de bâ­ti­ments gris et tristes. Le ther­mo­mètre est ca­lé dans le né­ga­tif, une bruine ver­gla­çante tombe sans dis­con­ti­nuer. Mais l’am­biance est gaie, une foule lo­cale se presse entre les stands. Des gar­gotes sous pa­ra­sols servent des soupes de nouilles épi­cées et des abats en sauce. Une troupe Ge­jia ré­pète, un cercle se forme. Les gar­çons, ré­so­lu­ment entre deux mondes, ar­borent pan­ta­lons de cuir et ba­nanes ca­pil­laires yéyé mais, tout en se dan­di­nant, soufflent avec convic­tion dans leurs lu­sheng, ces orgues à bouche en bam­bou, in­dis­so­ciables des fêtes com­mu­nau­taires. Les filles ar­borent de scin­tillants cos­tumes bro­dés, de larges col­liers d’ar­gent et des coiffes co­lo­rées. En­fants mor­veux, an­ciens en par­kas mi­li­taires et cas­quettes Mao, femmes en blouses bro­dées ou ba­ti­kées, bleues, mauves ou noires, qui sont au­tant de va­ria­tions des teintures in­di­go, forment un par­terre bon en­fant. Un tam­bour

Place cen­trale de Huang­ping.

cy­clo­péen, ap­pe­lé mugu, si­mi­laire à ceux qui marquent l’en­trée des villages ba­li­nais, ré­sonne puis­sam­ment, frap­pé en ca­dence par un couple en pagne : en­trée en scène des Miaos Shi­dong. Les hommes s’épou­monent dans des lu­sheng géants, alors que les dan­seuses, en mi­ni- jupes et bras nus, pa­radent sous des globes d’ar­gent par­se­més de fleurs. Ef­fi­cace ! Al­ter­nance de danses tra­di­tion­nelles au son syn­co­pé mais mo­no­corde des pi­peaux géants, et de cho­ré­gra­phies mo­dernes sur une so­no chi­noise, rythment le spec­tacle. Les filles gre­lot­tantes courent se rha­biller entre chaque numéro. Un ju­ry note les pres­ta­tions des troupes ve­nues de dif­fé­rents villages, les ré­sul­tats étant an­non­cés au mi­cro, avec un prix de 1 500 Yuans ( 180 eu­ros) à la clé. Contrai­re­ment aux fêtes plus « jo­lies » or­ga­ni­sées pour les vi­si­teurs sur les pla­cettes des villages par les opé­ra­teurs lo­caux, ce type de ras­sem­ble­ment ur­bain ou pé­ri- ur­bain n’a rien de tou­ris­tique. Seul étran­ger ici, je suis

Lors du ras­sem­ble­ment des Miaos Zhao Xi de Xuan Wen, des dan­seuses ex­hibent des ci­miers d’ar­gent en forme de cornes de buffles, lé­gués de mère en fille.

Cette jeune Miao « cha­peau poin­tu » en cos­tume tra­di­tion­nel du vil­lage de Siz­hai, pose avec son amou­reux, au look grunge

post- mo­derne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.