LES FEMMES, DER­NIERS REM­PARTS À LA SI­NI­SA­TION GA­LO­PANTE, ET À LA MON­DIA­LI­SA­TION INÉ­LUC­TABLE

Grands Reportages - - L’art De La Séduction Chine -

ré­pondent en hu­lu­lant sur leurs lu­sheng. Une pluie gla­cée cra­chote son déses­poir, mais nul n’en a cure. Les im­pé­trantes, col­lées à leur smart­phone, se font en­suite ti­rer le por­trait, dans les stu­dios pho­to de for­tune qui s’alignent en li­sière de la foire, dans des odeurs de graillon et les in­jonc­tions des bo­ni­men­teurs. Leur pho­to en cou­leur leur se­ra li­vrée quelques mi­nutes plus tard, grâce à des im­pri­mantes fonc­tion­nant sur des gé­né­ra­teurs por­tables.

ses com­mu­nau­tés au­toch­tones, ses cos­tumes bi­zarres ou mer­veilleux, son hos­pi­ta­li­té sou­riante, sa vi­gueur ou son syn­cré­tisme cultu­rel. À la sor­tie de la ville de Ziyun, Buyis et Miaos Bleus donnent une très char­mante fête « pur jus lo­cal » sur un énorme rem­blai, cer­né par les chan­tiers d’une pro­chaine zone ré­si­den­tielle. Gra­vats et tran­chées de ce no man’s land un peu glauque n’en­tament en rien l’ar­deur fes­tive et le sou­rire tran­quille de ces gens simples mais vrais, ve­nus « com­mu­nier » au tra­vers de

Chaque jour, son festival,

leur iden­ti­té. Au mi­lieu des ri­zières de Jian­long, ad­mi­rables de poé­sie sous l’éclat du col­za en fleurs, se dé­roule le len­de­main le festival des Miaos « bam­bou » en ré­fé­rence à la tige qui tient en l’air les che­veux de la femme ma­riée, ou au « chi­gnon- corne » , pour les jeunes filles. En marge des danses, ont lieu des com­bats de coq et un concours de tir à l’ar­ba­lète, l’arme ja­dis fa­vo­rite des peuples au­toch­tones du Guiz­hou. À Siz­hai, dans le Chang Shun, ce se­ra le ras­sem­ble­ment des Miaos « cha­peau poin­tu » , dé­cli­nant leurs coiffes sur trois mo­dèles dis­tincts. À Xuan Wen, en­fin, les Miaos Zhao Xi ex­hibent des chi­gnons épais en vagues concaves, et les jeunes filles d’in­croyables ci­miers d’ar­gent évo­quant le vol des hi­ron­delles, pen­dant que des com­bats de buffles se dé­roulent juste à cô­té. Éton­nant Guiz­hou, tri­tu­ré, écar­te­lé, dé­fi­gu­ré, mais conser­vant en­core, ici ou là, d’éblouis­santes ré­mi­nis­cences tri­bales.

Yang Jin Li, cha­ris­ma­tique chan­teuse des Miaos « bam­bou » de la ré­gion de Jian­long, ex­hibe sa coiffe de femme ma­riée, éti­rée sur un peigne. Les cé­li­ba­taires portent quant à elles un « chi­gnon- corne » sur le front !

Ces « prin­cesses » Da Feng Dong, un sous- groupe des Miaos, bravent en dé­bar­deurs et mi­ni- jupes le froid po­laire de fé­vrier, à l’oc­ca­sion des fêtes de Huang­ping.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.