LA MO­SAÏQUE DU GUIZ­HOU

Grands Reportages - - Bons Plans -

Le Guiz­hou est une pro­vince mon­ta­gneuse de la Chine du Sud, qui re­cèle de très beaux pay­sages, par­fois de type karstique, et abrite de nom­breuses eth­nies, dont les Miaos, les Dong et les Bouyei sont les plus nom­breux. Entre la ré­colte et le re­pi­quage du riz, c’est la pé­riode au Guiz­hou où la terre se re­pose, et c'est aus­si la pé­riode du Nou­vel An chi­nois, entre fin jan­vier et fin fé­vrier. Les eth­nies ont ain­si choi­si cette pé­riode pour cé­lé­brer de nom­breuses fêtes. D’une val­lée à l’autre, de l’ouest à l’est du Guiz­hou, chez toutes les eth­nies, il y a des com­bats de buffles, des danses, on fait chan­ter le lu­sheng, sorte de grand orgue à bouche. Les filles dansent, fai­sant tin­ter l’ar­gent qui ruis­selle sur leurs ma­gni­fiques ha­bits de fête. Les femmes Miaos peuvent alors por­ter d’im­pres­sion­nantes quan­ti­tés de bi­joux d’ar­gent qui les trans­forment en de vé­ri­tables prin­cesses. Ces fêtes offrent aus­si de belles oc­ca­sions aux jeunes de se cour­ti­ser. Les Miaos sont plus de sept mil­lions à vivre dans les mon­tagnes du sud de la Chine, et sur­tout au Guiz­hou ( plus de trois mil­lions). Le plus éton­nant reste la va­rié­té des cos­tumes que portent les dif­fé­rents sous- groupes de cette eth­nie ma­jeure qui a long­temps ri­va­li­sé avec les Chi­nois, il y a près de quatre mille ans, pour le contrôle des bas­sins du fleuve Jaune et du Yangtse, avant de mi­grer tou­jours plus vers le sud, chas­sée par la pous­sée ex­pan­sion­niste si­no- mon­gole et mo­ti­vée par sa vo­lon­té fa­rouche de ne ja­mais se sou­mettre à une quel­conque au­to­ri­té ( d’après Ta­me­ra).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.