DO­MI­NANT LE LA­BY­RINTHE DES LA­GUNES COTACOTANI, LE PA­RI­NA­CO­TA, SEI­GNEUR DES LIEUX À 6 342 MÈTRES

Grands Reportages - - Dossier Chili Arica Atacama -

et co­ton des côtes contre pommes de terre, laine et char­qui ( viande fu­mée) des pié­monts. Dans la Que­bra­da de los Car­dones, du nom des étranges cac­tus can­dé­labres en­dé­miques ( Brow­nin­gia can­de­la­ris), pou­vant at­teindre plu­sieurs mètres de haut, com­ment ne pas s’émer­veiller de­vant la sub­ti­li­té du mé­ca­nisme d’hy­dra­ta­tion : les grosses épines du tronc captent l’hu­mi­di­té at­mo­sphé­rique des­cen­due de l’al­ti­pla­no, alors que les pe­tites épines des branches captent l’hu­mi­di­té des brumes océanes. Une fine al­chi­mie, qui ne fonc­tionne qu’entre 2 200 et 2 800 mètres d’al­ti­tude… Étape à Putre, village ay­ma­ra à 3 530 mètres, ar­bo­rant les ves­tiges co­lo­niaux d’une re­duc­ción ( avant- poste es­pa­gnol), et qui fait of­fice de base d’ac­cli­ma­ta­tion avant l’ex­plo­ra­tion du parc na­tio­nal Lau­ca.

Des gua­na­cos al­tiers se dé­coupent sur fond du vol­can Taa­pa­ca ( 5 860m), tels des émis­saires de la wil­der­ness à ve­nir. Ces grands ca­mé­li­dés, non domes-

La route grimpe en la­cets vers l’al­ti­pla­no.

ti­cables, se­raient peut- être l’an­cêtre des la­mas, comme les vi­gognes le se­raient des al­pa­gas. Une route gou­dron­née tra­verse le parc, cor­don om­bi­li­cal re­liant la Bo­li­vie à la mer, de­ve­nu un axe ma­jeur de com­merce et de tran­sit : cinq à six heures de ca­mion entre LaPaz et le port d’Ari­ca ! C’est aus­si un geste ma­jeur consen­ti par le Chi­li, car la Bo­li­vie bé­né­fi­cie d’exemp­tion de taxes doua­nières pen­dant qua­tre­vingt- dix jours. Un cru­cial dé­bou­ché ma­ri­time, pour ce pays en­cla­vé de­puis la ca­tas­tro­phique guerre du Pa­ci­fique. Vi­sion sur­réa­liste, que ces no­rias de poids lourds tra­ver­sant des es­paces pro­té­gés à haute al­ti­tude ! Avec ce qui va avec : bruit, pous­sière et or­dures je­tées par- des­sus bord… À 4 300 mètres, une im­mense zone hu­mide, ap­pe­lée ici « bo­fe­dal » , dé­roule ses mo­quettes sa­ti­nées au lieu- dit Las Cue­vas. Par­tie de cache- cache avec les in­nom­brables vis­caches, drôles de pe­tits mam­mi­fères non­cha­lants, lors­qu’ils ne sont pas sau­tillants. Nous rou­lons à pré­sent sur une piste, à tra­vers la

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.