An­tho­ny Nicolazzi, bon­net d’âne en chef

Grands Reportages - - Le Mag -

L’âne a une mau­vaise ré­pu­ta on qui n’est au­cu­ne­ment mé­ri­tée (même si, il faut l’avouer, elle peut par­fois s’avé­rer jus fiée). Re­te­nez une chose : ce com­pa­gnon aux grandes oreilles est doué d’une re­mar­quable in­tel­li­gence et d’une très grande sen­si­bi­li­té. Et c’est avant tout votre com­por­te­ment qui dé­ter­mi­ne­ra son ca­rac­tère à vos cô­tés. La pre­mière heure pas­sée avec lui est ca­pi­tale : il va vous tes­ter. Mon­trez­vous dé­ter­mi­né, sans ja­mais être bru­tal ou im­pa ent. Faites preuve d’une grande dou­ceur à son en­contre ; ne le rez ja­mais par la bride mais, au contraire, sol­li­ci­tez­lui lé­gè­re­ment l’ar­rière­train en le ta­po­tant avec une branche de feuillu (les feuilles font du bruit, ce qui se­ra au moins aus­si ef­fi­cace que n’im­porte quel coup de trique). Il re­fuse d’avan­cer ? Lais­sez­lui le temps d’ana­ly­ser le che­min, le pont, ou tout autre i né­raire que vous lui en­joi­gnez de prendre. Si be­soin, lais­sez­le choi­sir le sien, tout en gui­dant alors ses pas vers la di­rec on sou­hai­tée. L’âne est un mer­veilleux com­pa­gnon de voyage (spé­cia­le­ment avec les en­fants). Si vous ne vous êtes ja­mais lais­sé ten­ter, de nom­breuses struc­tures, un peu par­tout en France, louent des ânes à la jour­née. Un bon moyen de vous faire la main dès cet été, avant d’ima­gi­ner des pé­riples plus longs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.