AU­THEN­TIQUE & IN­COM­PA­RABLE

PUIS­SANT ET MA­JES­TUEUX, LE VA­LAIS EST UN GRAND TER­RI­TOIRE OÙ PLU­SIEURS LANGUES COHABITENT CAR IL ÉTAIT AU­TRE­FOIS LE POINT D’AN­CRAGE DE PEUPLES VE­NUS DE LOIN. AU­JOURD’HUI, LE VALAISAN EST CONNU POUR SON TEM­PÉ­RA­MENT BIEN TREM­PÉ, MAIS AUS­SI POUR SON CARACTÈR

Grands Reportages - - Dossier -

S’il fal­lait ré­su­mer la carte d’iden­ti­té du Va­lais, en pre­mier lieu ap­pa­raî­traient cer­tai­ne­ment ses 45 som­mets à plus de 4 000 mètres, sur les 82 que compte l’en­semble de la chaîne des Alpes. Et, sur­tout, le plus em­blé­ma­tique de tous, l’une des plus belles et cé­lèbres mon­tagnes du monde : le Cer­vin. Au dé­tour du che­min, c’est tou­jours avec émo­tion que l’on voit pa­raître sa sil­houette, en toile de fond, sur les pay­sages du can­ton. Mais le Va­lais, c’est aus­si des gla­ciers co­los­saux tel ce­lui d’Aletsch, le plus im­po­sant des Alpes, clas­sé par l’Unes­co, et une my­riade de val­lées, pro­fondes et étroites, aux vil­lages de carte pos­tale. Mais la vé­ri­table co­lonne ver­té­brale du Va­lais de­meure avant tout la val­lée du Rhône, qui prend sa source à l’ex­tré­mi­té orien­tale du can­ton. Au fur et à me­sure de sa pro­gres­sion, la val­lée s’élar­git pour faire place aux ter­reaux fer­tiles et par là même, of­frir au can­ton le titre de prin­ci­pal pro­duc­teur de vin et d’abri­cots du pays. Car au pas­sage, avec 300 jours de so­leil par an, le Va­lais est bien au-de­là de la moyenne d’en­so­leille­ment na­tio­nale. L’art de vivre n’est pas en reste dans le Va­lais. Les nom­breux bains ther­maux, oa­sis de bien-être et de dé­tente, sont ac­ces­sibles en toute sai­son. Quant à la gas­tro­no­mie, elle peut comp­ter sur un ter­roir de ca­rac­tère : chèvres à col noir, mou­tons au nez noir ou vaches d’Hé­rens sont ga­rants d’une pro­duc­tion lai­tière, d’une char­cu­te­rie et d’une foule de pro­duits na­tu­rels et dé­li­cieux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.