Cap de Bonne-Es­pé­rance

Grands Reportages - - Saga -

Pro­ba­ble­ment connu des navigateurs arabes, chi­nois et in­diens, le cap de Bonne­Es­pé­rance a été a eint par le ri­val de Ch­ris­tophe Co­lomb, le por­tu­gais Bar­to­lo­meu Dias, en 1488. Nom­mé cap des Tem­pêtes par Dias, ce e porte ma­ri me entre At­lan que et océan In­dien, ou­vrant les routes ma­ri mes de l’Oc­ci­dent vers les ri­chesses de l’Inde, de la Chine et de l’In­do­né­sie, se­ra très vite re­bap sée par Jean II du Por­tu­gal « cap de Bonne­Es­pé­rance ». Si­tué sur la côte at­lan que de l’Afrique du Sud, Bonne­Es­pé­rance est à 180 km du point le plus au sud du con nent afri­cain, le cap des Ai­guilles (34°5 Sud).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.