SUR LE PLA­TEAU DES FRANCHES-MON­TAGNES

Grands Reportages - - Dossier -

Ce ter­ri­toire fron­ta­lier si­tué à 1 000 mètres d’al­ti­tude était au­tre­fois re­dou­té et dé­ser­té pour son sé­vère cli­mat. Son nom re­monte au XIV-e siècle quand les pay­sans qui s’y étaient ins­tal­lés bé­né­fi­ciaient d’une fran­chise d’im­pôt. Au­jourd’hui, c’est une ré­gion de pâ­tu­rages ponc­tuée de fo­rêts de co­ni­fères qui com­posent le par­fait maillage d’un éco­sys­tème pré­ser­vé. Ex­cep­té les grandes fermes tra­di­tion­nelles aux longs toits dou­ce­ment in­cli­nés et un pit­to­resque ré­seau des che­mins de fer très ac­tif, la na­ture y a fait très peu de conces­sions à l’homme mo­derne. C’est là toute la for­tune des Franches-Mon­tagnes. Hi­ver comme été, c’est une toile de fond rê­vée pour des ac­ti­vi­tés de dé­cou­verte et en plein air.

L’étang de la Gruère, un site pro­té­gé ap­pré­cié des ama­teurs de ba­lades na­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.