LA BELLE HIS­TOIRE

Grands Reportages - - Édito - AN­THO­NY NICOLAZZI Ré­dac­teur en chef

Comment ne pas re­gar­der avec une pointe d’en­vie les onze an­nées cu­mu­lées de voyage d’un Sven Hedin (voir page 26), sur un ter­ri­toire alors qua­si vierge, si ce n’est d’une his­toire mil­lé­naire en­core to­ta­le­ment mé­con­nue à l’époque ? Ou d’un Au­rel Stein, dé­cou­vreur (di­sons plu­tôt col­lec­teur) des ma­nus­crits de Dun­huang, au prin­temps 1907. Ou d’un Fran­cis Young­hus­band, le pre­mier Eu­ro­péen à avoir ad­mi­ré l’en­vers du K2 et la val­lée de la Shaks­gam (1887). Ou du duo El­la Maillart / Pe­ter Fle­ming, au­teurs d’une tra­ver­sée de sept mois de Pé­kin jus­qu’à Sri­na­gar (Ca­che­mire in­dien), en 1935. À no­ter que cha­cun d’entre eux pu­blia un ré­cit de ce pé­riple : Oa­sis in­ter­dites, d’El­la Maillart, et Cour­rier de Tar­ta­rie, de Pe­ter Fle­ming, n’ayant en com­mun que leur pé­ré­gri­na­tion. À chaque ex­plo­ra­teur, son re­gard. Son re­gard, et la trace qu’il laisse sur les gé­né­ra­tions fu­tures. Tous, sur le pié­des­tal de leurs écrits et dé­cou­vertes, ne sont après tout que les en­fants du pion­nier Mar­co Po­lo, le maître des mer­veilles (voir Grands re­por­tages n°427, dé­cembre 2016). Quelle mouche asia­tique avait bien pu pi­quer cet aréo­page de grands voya­geurs ? Se rendre compte par eux­mêmes, sans doute, de la vé­ra­ci­té des ré­cits an­ciens, des lé­gendes, des ru­meurs qui cour­raient par­de­là les mon­tagnes de l’Hi­ma­laya et du Pa­mir ? L’heure d’alors n’était pas aux blogs que l’on « scrolle » à la va-vite, ni même aux ma­ga­zines qui nous in­vitent (de­puis 1978 pour Grands re­por­tages) à ex­plo­rer le monde. Les re­vues étaient rares (Le Tour du Monde pa­raî­tra mal­gré tout à quatre-vingt­six re­prises, de 1860 à 1914) et les ré­cits d’écri­vains voya­geurs en­core da­van­tage. On par­tait, comme pour ap­por­ter une vi­sion sup­plé­men­taire à la / sa connais­sance, avec peu d’in­for­ma­tions, de rares cartes très im­pré­cises, lais­sant au voyage et à sa dé­brouillar­dise le soin d’in­ven­ter la suite. Un siècle plus tard, res­tent les mythes. Kachgar l’en­voû­tante n’est plus, et ce n’est pas sans un pin­ce­ment au coeur que l’on son­ge­ra au dé­funt ba­zar ou à la halte obli­gée dans les jar­dins du consu­lat bri­tan­nique (tous y sont pas­sés ; Mon­sieur le con­sul de­vait s’en­nuyer ferme…). Mais au-de­là de l’ex­pan­sion ten­ta­cu­laire des villes chi­noises (et, à un de­gré à peine moindre, post­so­vié­tiques), le voyage sur les routes de la soie conserve in­tacte son au­ra ro­man­tique. Dé­pliez la carte qui s’étale de Samarcande à Dun­huang, pro­me­nez votre in­dex sur les routes, les cols, les ci­tés aux noms évo­ca­teurs. Dé­jà, le dé­but d’une belle his­toire. La vôtre ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.