Dans la mê­lée

Grands Reportages - - Dossier -

Im­pos­sible de sa­voir qui joue avec qui. Ou contre qui. Im­pos­sible de sai­sir le mo­ment où le jeu va trou­ver son point de dés­équi­libre, son mou­ve­ment bru­tal, ou sa dis­so­lu­tion. Im­pos­sible de pré­voir quand et où tout va se lier-dé­lier. Par­fois, un groupe de ca­va­liers semble ex­plo­ser hors des li­mites du ter­rain. Les sa­bots partent à l’as­saut des co­teaux. La terre vole… Mou­ve­ments désor­don­nés des spec­ta­teurs. Il faut se dé­ga­ger au plus vite de la tra­jec­toire. La charge s’épuise contre le re­lief, re­flue comme une vague, où un ca­va­lier s’échappe. Et mal­gré cette charge peut-être at­ten­due, le mur des spec­ta­teurs se res­soude tran­quille­ment der­rière le pas­sage des che­vaux… Dif­fi­cile de sai­sir qui a sa chance. Ou pas. Dans la mê­lée, des vi­sages re­viennent pour­tant, comme fer­més, sou­vent presque ab­sents au monde. Pour les meilleurs ca­va­liers, la co­lère, la vio­lence sont en­ser­rées soi­gneu­se­ment dans un écrin de puis­sance et de com­pli­ci­té avec leurs mon­tures… Rien ne s’ar­rête ja­mais. Un ga­gnant bran­dit son lot et s’en re­tourne. Le trac­teur charge sa nou­velle car­gai­son et s’éloigne. Les chèvres dé­ca­pi­tées ca­hotent dans un mé­lange de glace et de sang. Au fond, un groupe de jeunes ca­va­liers – ado­les­cents plus que jeunes adultes – at­tend son heure. Dans les rangs de spec­ta­teurs, on boit, on dis­cute et on rit de plus en plus fort alors que la fin de l’après-mi­di avance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.