LA HAUTE ROUTE DE L’EVE­REST

Grands Reportages - - Dossier -

Avec trois cols d’al tude pour bas­cu­ler de val­lée en val­lée, la « haute route » offre un pa­no­ra­ma com­plet du Haut­Khum­bu. L’i ­ né­raire dé­crit ici ne com­porte pas les étapes com­munes avec celles du camp de base, ni les jour­nées de re­pos ou d’ac­cli­ma­ta on.

ÉTAPE 1 / CHHUKHUNG – LOBUCHE par le Kong­ma La

10 h / +950 m / ­750 m La mon­tée au dé­part de Bibre, un peu en des­sous de Chhukhung. As­sez raide, le sen er suit les combes pour ar­ri­ver au col. Ne pas tar­der à re­des­cendre sur la val­lée et se gar­der du temps pour la tra­ver­sée du gla­cier du Khum­bu.

ÉTAPE 2 / LOBUCHE – DZON­GL­HA

2 h / ­200 m / +150 m Une courte étape de tran­si on, à peine plus longue pour ceux qui au­ront dor­mi à Gorak Shep après l’al­ler­re­tour vers le Ka­la Pa ar. Il est conseillé d’ar­ri­ver de bonne heure à Dzon­gl­ha, les lodges étant sou­vent bon­dés.

ÉTAPE 3 / DZON­GL­HA – DRA­GNAK par le Cho La

6 à 8 h / +650 m / ­800 m Après les der­niers al­pages, le sen er re­monte une croupe raide puis tra­verse un cou­loir ro­cheux (cairns) qui per­met de mon­ter à droite jus­qu’à un « faux » col (5 250 m). De là suivre (à gauche) la rive droite du gla­cier jus­qu’au « vrai » col, le Cho La (5 420 m). Des­cente dans les ébou­lis, tra­ver­sée as­cen­dante puis longue des­cente me­nant à Dra­gnak (4 700 m).

ÉTAPE 4 / DRA­GNAK – GO­KYO

2 h / +400 m / ­300 m Le sen er se fraye un che­min entre sé­racs et ébou­lis mo­rai­niques pour fran­chir la langue gla­ciaire. Pay­sage fan­tas­ma­go­rique et vi­gi­lance de mise. À Go­kyo (4 750 m), on com­plé­te­ra ce e courte jour­née par l’in­dis­pen­sable al­ler­re­tour au Go­kyo Ri (5 357 m, 3 h, +700 m, ­700 m). Pos­si­bi­li­té de res­ter un jour de plus à Go­kyo pour ex­plo­rer la haute val­lée.

ÉTAPE 5 / GO­KYO – LUNGDEN par le Ren­jo La

6 à 8 h / +700 m / ­1 000 m Une fois contour­né le lac, re­mon­ter un res­saut raide (la­cets, ébou­lis) pour dé­bou­cher sur le pla­teau. Le « bon » col est bien à droite. La longue des­cente du Ren­jo La (5 360 m) s’ef­fec­tue par des es­ca­liers (neige, ver­glas fré­quent) par trois lacs suc­ces­sifs (An­gla­dum­pa, Re­la­ma, Ren­jo Tso), avant d’a eindre Lungden (4 380 m).

ÉTAPE 6 / LUNGDEN – THAME

5 h 30 / ­1 000 m Des­cente tran­quille en ma née le long de la Bhote Ko­shi, jus­qu’au vil­lage de Thame. Pos­si­bi­li­té de vi­si­ter la gom­pa, au­des­sus du vil­lage. Nom­breux lodges, et étape pos­sible à Thame. C’est ici que part, en di­rec on de la Thame Kho­la, le sen er de l’exi­geant Ta­shi Lap­sa (5 753 m). Pour­suite vers Namche (2 à 3h) dans l’après­mi­di ou le len­de­main.

TREKKING PEAK L’AS­CEN­SION DE L’IS­LAND PEAK (6 189 M)

11 h / +1 100 m / ­1 400 m L’Im­ja Tse (6 189 m), plus connu sous le nom d’Is­land Peak tel que l’avait bap sé l’équipe d’Eric Ship­ton lors de sa re­con­nais­sance à l’Eve­rest en 1951, est le Trekking Peak le plus po­pu­laire de tout le Né­pal. Son as­cen­sion né­ces­site un per­mis spé­cial « clim­bing per­mit » (cher : en­vi­ron 750 €) dé­li­vré par la NMA (Ne­pal Moun­tai­nee­ring As­so­cia on). De­puis Chhukhung, il faut une de­mi­jour­née pour a eindre le camp de base, à 5 050 m. De là, on dé­marre l’as­cen­sion vers 2 h du ma n, pour par­ve­nir sur le gla­cier au le­ver du jour, et a eindre le som­met aux alen­tours de 8 h. La par e fi­nale, une pente de 150 m aux alen­tours de 40°, est équi­pée à de­meure de cordes fixes. Re­tour à Chhukhung en fin de jour­née.

VA­RIANTE LUK­LA PAR KONGDE

2 jours / +1 000 m / ­ 2 100 m Au re­tour de la haute route, il vous est pos­sible de ren­trer sur Luk­la par un i né­raire qui vous évi­te­ra la foule du che­min clas­sique. De­puis Thame, des­cendre en rive droite jus­qu’à Pare (3 500 m), puis re­mon­ter à flanc à main droite, de ma­nière ré­gu­lière pour al­ler fran­chir, vers 4 100 m, la gorge de la Sar­te­ma Kho­la. Un sen er aé­rien mène aux lodges de Kongde (4 250 m, +800 m, ­400 m,6 à 7 h 30 de­puis Thame). Bi­vouacs pos­sibles aux alen­tours. Le len­de­main, la des­cente est di­recte (­1 650 m, 5 h) sur Tok­tok (2 600 m), d’où l’on re­joint le sen er prin­ci­pal, pour re­mon­ter à Luk­la.

EX­TEN­SION 1 CAMP DE BASE DE L’AMA DA­BLAM

4 h / +700 m / ­700 m Il est pos­sible, de­puis Pangboche, entre les jours 7 et 8 et pour fa­vo­ri­ser l’ac­cli­ma­ta on, de mon­ter en al­ler­re­tour au camp de base (4 600 m) de l’Ama Da­blam (6 812 m), som­met em­blé­ma que de la val­lée. On des­cend vers la ri­vière (10 mn) pour re­mon­ter sur la croupe her­beuse de la rive gauche. Le sen er suit en­suite le pro­fond tal­weg friable des­si­né par la ri­vière Ch­hu­lungche Kho­la. Aux alen­tours de 4 600 m, on dé­bouche, au pied des mo­raines qui perme ent l’ac­cès (!) à la my­thique dent blanche, sur les amé­na­ge­ments du camp de base, in­vi­sibles jus­qu’alors. Quelques lodges ont été construits à 2 km au sud, au lieu­dit Ming­bo, et perme ent de dé­jeu­ner.

EX­TEN­SION 2 LES TROIS COLS

Même si l’i né­raire dé­crit dans ce e par e passe par trois cols, il ne doit pas être confon­du avec l’i né­raire dit des « Trois cols », qui part du Khum­bu pour re­joindre le camp de base du Ma­ka­lu. Deux i né­raires sont pos­sibles. Le pre­mier fran­chit le Me­ra La (as­cen­sion pos­sible du Me­ra Peak au pas­sage) puis re­joint la val­lée de la Hong­gu Kho­la pour en­chaî­ner avec le West Col (6 143 m), puis le Sher­pa­ni Col (6 146 m), avant de des­cendre sur les val­lées de Braun et de l’Arun. Le se­cond em­prunte l’i né­raire clas­sique vers le camp de base de l’Eve­rest, avant de bi­fur­quer vers l’Am­phu Lap­cha (5 845 m), pour re­joindre la val­lée de la Hong­gu Kho­la. Ces i né­raires ennent au­tant de l’al­pi­nisme que du trekking en rai­son de l’al tude et des pas­sages sur gla­ciers. Ils de­meurent tech­ni­que­ment ac­ces­sibles, avec un guide ex­pé­ri­men­té et avec une bonne condi

on phy­sique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.