EST-CE DAN­GE­REUX ?

Grands Reportages - - Dossier -

On ne risque rien sur les glaces du Chadar, en fai­sant un peu a en on. Tous les in­ci­dents (frac­ture de la couche de glace) se passent aux abords des rives, par cu­liè­re­ment près des blocs ro­cheux af­fleu­rants. In­dice évident de ces zones fra­giles : une glace non trans­lu­cide, cas­sante en sur­face comme des as­sie es, et qui semble com­po­sée de mil­liers de cris­taux en « dents de re­quin ». Les pas­sages les plus « en­ga­gés » sont sou­vent des pas­sages sur berges, où des sentes raides peuvent pas­ser par­fois 20 à 30 m au­des­sus de l’eau, dans des res­sauts ro­cheux ou des dalles re­cou­vertes de neige.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.