TRA­LEN­TA

HAUTE-MAU­RIENNE

Grimper - - SOMMAIRE -

Connu avant tout pour son spot de bloc, le site de Tra­len­ta vaut éga­le­ment le dé­tour pour ses grandes voies. Les lignes ne sont pas nom­breuses, mais le ro­cher ren­con­tré dans ces grands murs de gneiss confère à ces voies une es­ca­lade de qua­li­té toute en tech­ni­ci­té. Grim­per à Tra­len­ta c'est éga­le­ment se lais­ser en­voû­ter par les charmes ca­chés de la Haute-Mau­rienne.

Tout

proche du vil­lage de Bon­ne­val-sur-Arc en Haute-Mau­rienne, Tra­len­ta ne vous lais­se­ra pas in­sen­sible. Si­tué en bout de val­lée, le temps semble ici s'être ar­rê­té. Les mai­sons en pierres sèches donnent l'im­pres­sion de faire corps avec la mon­tagne de­puis l'éter­ni­té, les vaches semblent être im­mo­biles et les fleurs pa­raissent ne ja­mais fa­ner. Seul le sif­fle­ment des mar­mottes vous ra­mè­ne­ra peut-être à la réa­li­té. Cette val­lée mys­té­rieuse re­gorge de lé­gendes. L'une d'entre elles ra­conte qu'un voya­geur mal ac­cueilli par les ha­bi­tants du ha­meau de Faudan, se ven­gea en fai­sant en­se­ve­lir les ha­bi­ta­tions par un ébou­le­ment de roches. Ces blocs, qui de­puis ont don­né nais­sance au chaos de Tra­len­ta, ve­naient d'une barre si­tuée au-des­sus du vil­lage. C'est dé­sor­mais sur cette fa­laise que l'on peut s'adon­ner aux joies des grandes voies. Cette face de gneiss où s'en­tre­mêlent di­èdres, dalles et pi­liers est en fait un fa­bu­leux terrain de jeux pour ti­rer des lon­gueurs. Bien évi­dem­ment, les plus aguer­ris à l'exer­cice se ren­dront vite compte que le manque d'ho­mo­gé­néi­té est le plus gros dé­faut de ce sec­teur, mais ici on y vient es­sen­tiel­le­ment pour d'autres rai­sons. Tout d'abord le ro­cher. Pour ceux qui connaissent dé­jà la qua­li­té des blocs, vous ne ser­rez pas éton­nés de re­trou­ver des si­mi­li­tudes avec ces der­niers, no­tam­ment au ni­veau des pré­hen­sions. Plats, ar­qués, trous, écailles, tout le ré­per­toire du gneiss y passe ! En­suite grim­per à Tra­len­ta, c'est ob­ser­ver la mon­tagne, ses som­mets, ses gla­ciers et ses lu­mières. Si vous dé­si­rez goû­ter à ces sen­sa­tions tout en vou­lant grim­per dans un ni­veau abor­dable, par­tez dé­cou­vrir “Gar­den Par­ty”. Se dé­rou­lant dans les dalles à droite du Pi­lier de Faudan, cette voie de huit lon­gueurs ne dé­passe pas le 5c. Elle est donc par­faite pour em­me­ner de jeunes grim­peurs ou pour se lan­cer en tête dans sa pre­mière grande voie. L'es­ca­lade y est sou­vent en adhé­rence sur du ro­cher com­pact. L'équi­pe­ment en quan­ti­té suf­fi­sante ne né­ces­site au­cun sup­plé­ment de coin­ceurs. La des­cente peut s'ef­fec­tuer dans la voie, mais je vous conseille vi­ve­ment de re­des­cendre à pied par les pentes her­beuses si­tuées à droite de la voie. Pour ceux qui ai­me­raient se frot­ter à quelque chose de plus ar­du, “La Théo­rie du Kaos” est faite pour vous. Bon il est vrai que l'on change to­ta­le­ment de co­ta­tion puisque le ni­veau max de cette ligne est de 7a+ (6c obli­ga­toire). Cette voie de cinq lon­gueurs re­monte les sys­tèmes de dalles juste au-des­sus du chaos de Tra­len­ta. Les lon­gueurs na­viguent au mi­lieu des traî­nées noires et jaunes. L'es­ca­lade y est très pré­cise et pour­rait presque nous rap­pe­ler cer­taines lon­gueurs tech­niques de Ba­vel­la en Corse. Vous l'au­rez com­pris, cette voie est as­sez exi­geante pour les pieds, les bal­le­rines que vous uti­li­sez ha­bi­tuel­le­ment pour vous en­traî­ner en salle res­te­ront à la mai­son. Ce sec­teur pro­pose de nou­velles voies comme “Ci­bou­lette” ou de plus an­ciennes fraî­che­ment ré­équi­pées, mais pour celles-ci, je vous laisse vous ren­sei­gner au­près des guides lo­caux. Ces der­niers très ac­tifs dans le sec­teur pour­ront se­ront de bon conseil et pour­quoi pas vous em­me­ner dé­cou­vrir un peu plus haut dans la mon­tagne, tous les ma­gni­fiques som­mets de la Haute-Mau­rienne.

TEXTE ET PHO­TOS : MARC DA­VIET Ch­ris­tophe Mi­nau­do, un des ha­bi­tués du coin, prof ite des der­niers rayons pour re­mon­ter la pre­mière par­tie en 6b de la “Théo­rie du Khaos”.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.