YOSEMITE, EL CAPITAIN

JORG VE­RHOE­VEN ET KA­THA­RI­NA SAURWEIN RÉA­LISENT “DIHEDRAL WALL“ET “FI­NAL FRONTIERS“

Grimper - - IN VIVO -

Pen­dant qu’Adam On­dra fo­ca­li­sait toutes les at­ten­tions mé­dia­tiques de la pla­nète grimpe dans son “Dawn wall“, les jeunes ma­riés Jorg Ve­rhoe­ven et Ka­tha­ri­na saurwein es­sayaient un peu plus à gauche “Dihedral Wall“pour Jorg et “Fi­nal Frontiers“pour Ka­tha­ri­na. C’était la pre­mière fois que Ka­tha­ri­na ten­tait l’aven­ture d’une voie dure sur coin­ceurs, 5.13 b max (8a), 11 lon­gueurs et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ap­prend vite. Elle réa­li­se­ra la qua­trième ré­pé­ti­tion de cette voie dans la jour­née sans au­cune chute après seule­ment trois jours de tra­vail. En re­vanche pour Jorg ça au­ra été un peu plus la­bo­rieux avant de réa­li­ser la pre­mière ré­pé­ti­tion de “Dihedral Wall“, juste der­rière le maître des lieux, Tom­my Cald­well. Mal­gré des co­ta­tions si­mi­laires à la voie du “Nose“, 8b+ max, Jorg trouve “Dihedral Wall“beau­coup plus dur même si elle ne compte que 24 lon­gueurs. Il lui au­ra fal­lu 10 jours de tra­vail et 20 jours en tout, d’es­ca­lade non-stop pour réa­li­ser au deuxième es­sai et en 5 jours la pre­mière ré­pé­ti­tion du “Dihedral Wall“. Pour Jorg “ce qui est co­ol c’est que sur les 16 lon­gueurs dures (>7c) de la voie, il n’y a que 3 qui ne soient pas en di­èdre. L’es­ca­lade se dé­roule beau­coup sur pe­tits coin­ceurs et la fa­laise sou­vent était sou­vent mouillée“. Main­te­nant on com­prend mieux sa pa­ti­nette et sur­tout que “Dihedral Wall“ne compte que deux réa­li­sa­tions !

Ci-des­sous à gauche Ka­tha­ri­na dans “Fi­nal frontiers“et à droite Jorg dans les di­èdres de “Dihedral wall“. Et au mi­lieu Jorg en train te consul­ter mar­mi­ton.fr pour sa­voir ce qu’il va mi­jo­ter ce soir pour le dî­ner sur por­ta­ledge. ©Jon Glass­berg

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.