Le Cloud pu­blic : nou­velle ré­vo­lu­tion in­dus­trielle

Créé en OMM7, Re­ve­vol est en OMNO le pre­mier par­te­naire Eu­ro­péen de Google Apps, a pour am­bi­tion clai­re­ment af­fi­chée d’ai­der les en­tre­prises à de­ve­nir plus agiles, plus ef­fi­caces et plus mo­biles grâce aux tech­no­lo­gies du Cloud.

Informations Entreprise - - TECHNOLOGIES -

Après la dé­cen­nie du PC dans les an­nées 90 et celle d'In­ter­net dans les an­nées 2000, l'in­for­ma­tique est en­trée dans les an­nées 2010 dans la dé­cen­nie du Cloud. Au­jourd'hui, mi­grer une grande par­tie de son en­vi­ron­ne­ment in­for­ma­tique dans le Cloud n'est plus une aven­ture, c'est une fa­çon nor­male de gé­rer son en­tre­prise. Cette ré­vo­lu­tion in­dus­trielle de­mande une nou­velle ap­proche de la part des four­nis­seurs de ser­vices in­for­ma­tiques. Par­te­naire de Google de­puis dé­jà sept ans, Re­ve­vol semble ra­vi de cette col­la­bo­ra­tion. « Google est au­jourd'hui l'acteur du Cloud dont la pla­te­forme tech­nique est la plus avan­cée», constate Em­ma­nuel Coste, le di­ri­geant de Re­ve­vol. Faut-il choi­sir le Cloud pu­blic ou le Cloud pri­vé ? Sur ce point, chez Re­ve­vol, la ques­tion est tran­chée. « Nous avons dé­ci­dé de nous orien­ter net­te­ment vers le vrai Cloud, le Cloud pu­blic. C'est ce­lui qui per­met de n'avoir qu'un seul et même pro­duit sur tous les postes de tous les uti­li­sa­teurs mon­diaux, constam­ment amé­lio­ré en temps réel, et très fiable.

>> Une mi­gra­tion maî­tri­sée

À l'op­po­sé, le Cloud pri­vé n'est qu'un nou­veau mot pour dire « hé­ber­ge­ment dé­dié » : certes les ser­veurs sont sor­tis de l'en­tre­prise, mais tous les « par­ti­cu­la­rismes » an­té­rieurs de­meurent ». Con­crè­te­ment, le pas­sage au Cloud se dé­roule en plu­sieurs étapes. Tout d'abord, Re­ve­vol conseille les en­tre­prises sur la meilleure stra­té­gie de mi­gra­tion compte te­nu de leurs spé­ci­fi­ci­tés « mé­tiers » : ca­rac­tère in­ter­na­tio­nal ou non, en­tre­prise cen­tra­li­sée ou fi­liales in­dé­pen­dantes, etc… La prise en compte des as­pects or­ga­ni­sa­tion­nels est in­dis­pen­sable, le pas­sage au Cloud peut consti­tuer une op­por­tu­ni­té struc­tu­rante pour l'en­tre­prise. « Nous dis­po­sons sur ce point d'une ex­per­tise re­con­nue», ex­plique Mayoo­ran Ra­jah. Elle aide en­suite les en­tre­prises à exé­cu­ter cette mi­gra­tion tech­nique. Pa­ral­lè­le­ment Re­ve­vol ac­com­pagne les uti­li­sa­teurs fu­turs à chan­ger leurs ha­bi­tudes en dou­ceur, à op­ti­mi­ser l'adop­tion de ces nou­veaux ou­tils, et maxi­mi­ser ain­si le re­tour sur in­ves­tis­se­ment. Une équipe in­terne dé­diée s'ap­puie sur un ré­seau mon­dial unique de 300 for­ma­teurs cer­ti­fiés Google Apps ca­pables d'opé­rer dans 40 pays du monde en­tier. Re­ve­vol fait en outre par­tie des rares par­te­naires mon­diaux de Google Apps cer­ti­fiés par Google pour four­nir du sup­port tech­nique ni­veau 2 Pre­mium (seul par­te­naire en Eu­rope conti­nen­tale). Re­ve­vol peut dé­sor­mais ou­vrir à tous ses clients l'im­mense gi­se­ment de pro­duc­ti­vi­té que consti­tue le “big da­ta” : Le ser­vice Google Cloud Plat­form four­nit dé­sor­mais tous les ou­tils pour ana­ly­ser de très grandes quan­ti­tés de don­nées, et dé­ve­lop­per ain­si des ap­pli­ca­tions mé­tiers à un très faible coût de re­vient. Ana­ly­ser ou « gé­né­rer » de très grandes quan­ti­tés de don­nées, pour éla­bo­rer des scé­na­rios qua­si in­fi­ni­ment com­plexes, tel­le­ment les coûts d'in­fra­struc­ture et de cal­cul se sont ef­fon­drés. « Les coûts d'in­fra­struc­ture pour at­ta­quer un su­jet d'un gi­ga­oc­tet de don­nées ont été

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.