LES ATOUTS D'ATOX

Informations Entreprise - - INDUSTRIE -

À>> Ra­dio­gra­phie de la so­cié­té par l'un de ses di­ri­geants

En France ou à l’étran­ger, ATOX, qui a son siège fran­çais à Bey­chac et Caillau en Gi­ronde, réa­lise du sur me­sure :

mo­bi­lier mé­tal­lique, rayon­nages lé­gers pour l’in­dus­trie et l’ar­chi­vage, et aus­si d’in­croyables ar­chi­tec­tures de sto­ckage. Un trium­vi­rat et son équipe ont pa­rié sur la qua­li­té de pro­duits sûrs. D’ailleurs ATOX ini­tie, par­ti­cipe et

anime des réunions pro­fes­sion­nelles qui ont per­mis d’abou­tir aux normes eu­ro­péennes.

l'ori­gine de l'en­tre­prise : Jo­sé Blas­quiz qui a d'abord exer­cé des postes à res­pon­sa­bi­li­tés dans de grands groupes de biens d'équi­pe­ments in­dus­triels en Es­pagne et en France. An­to­nio Por­ras, qui après un cur­sus uni­ver­si­taire in­té­gra le ser­vice com­mer­cial d'un grand fa­bri­cant es­pa­gnol de rayon­nages mé­tal­liques. De même, Serge Le­bor­dais qui fut re­cru­té au dé­but des an­nées 80 par un grand groupe eu­ro­péen du sec­teur avant d'as­su­rer la di­rec­tion sa fi­liale fran­çaise. Nous avons in­ter­viewé Serge Le­bor­dais pour mieux com­prendre l'es­prit de la so­cié­té. Pour lui, les choses nor­ma­le­ment fa­bri­quées de­viennent au­jourd'hui cu­rieu­se­ment "ex­cep­tion­nelles", "rares". De­puis la créa­tion de l'en­tre­prise en 1956, la qua­li­té du tra­vail et des pro­duits reste pri­vi­lé­giée, et il s'in­ter­roge sur les contin­gences ac­tuelles qui poussent au moins di­sant éco­no­mique, ce qui équi­vaut pour lui au moins di­sant tech­nique. Il ex­plique alors sa phi­lo­so­phie : « Nous sommes une en­tre­prise par­ti­cu­lière qui fait les choses comme on se doit de les faire. Dire ce que l'on fait et faire ce que l'on dit par­ti­cipe à notre no­to­rié­té. En cette pé­riode de crise, ATOX va "anor­ma­le­ment" bien. Nous avons su gar­der notre pro­fes­sion­na­lisme et nous adap­ter. Nous fa­bri­quons des pro­duits du­rables, des rayon­nages de su­per­mar­ché à ceux de l'As­sem­blée Na­tio­nale, du sto­ckage le plus lé­ger au plus lourd. Cer­tains in­dus­triels pensent faire des éco­no­mies en ache­tant des rayon­nages peu chers, mais les pro­duits évo­luent vite et les rayon­nages doivent alors s'adap­ter. Les soi- di­sant sys­tèmes ré­glables ne le sont en réa­li­té que très peu, et en fait d'éco­no­mie, vous de­vez tout ra­che­ter… Nos clients ne sont ja­mais dé­çus, car nous fai­sons du sur me­sure, et non du « prêt » à « por­ter ». Ce qui est gra­ti­fiant, c'est de ré­pondre par­fai­te­ment à chaque de­mande, que ce soit pour sto­cker des livres ou des bou­teilles de vin. Nous avons conçu pour un gros­siste bor­de­lais des rayon­nages des­ti­nés au sto­ckage de grands crus dont la va­leur dé­passe les 60 mil­lions d'eu­ros. Pro­por­tion­nel­le­ment, le coût de l'ins­tal­la­tion fut dé­ri­soire. À Ma­drid, nous avons construit un bâ­ti­ment au­to­por­tant haut de 33 mètres. La struc­ture mé­tal­lique doit ré­sis­ter au poids, mais aus­si aux in­tem­pé­ries. C'est l'ex­pé­rience qui nous a per­mis de re­le­ver un tel dé­fi. Chaque be­soin spé­ci­fique trouve sa ré­ponse, et nos clients savent ap­pré­cier la qua­li­té des so­lu­tions pro­po­sées. »

>> Une qua­li­té qui ras­sure

Cette en­tre­prise ré­pond donc à des pro­jets et ap­pels d'offres très di­vers. Cré­dible par sa pé­ren­ni­té ras­su­rante, elle prouve qu'ache­ter des pro­duits de qua­li­té, c'est pos­sible. Le se­cret de son « think dif­ferent » se si­tue sans doute dans la pas­sion de faire « comme avant » et d'in­no­ver dans l'au­to­ma­tion, l'amé­lio­ra­tion des sys­tèmes de ges­tion des stocks. M. Le­bor­dais, as­so­cié vice-pré­sident d'ATOX pré­cise un as­pect psy­cho­lo­gique du ma­na­ge­ment : il pré­fère les DHR, (Di­rec­teurs Hu­mains des Res­sources) aux DRH, car il ap­pré­cie de faire vivre une en­tre­prise où tous sont im­pli­qués. ATOX c'est d'abord une aven­ture hu­maine col­lec­tive. Cha­cun peut émettre des idées, ima­gi­ner de nou­veaux pro­duits pour le bé­né­fice des clients et de l'en­tre­prise. Son ap­proche ori­gi­nale a per­mis une pro­gres­sion si­gni­fi­ca­tive sur le mar­ché.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.