L’AVEY­RON, AU­BRAC LA SIN­GU­LIÈRE

Infrarouge - - ÉTÉ INDIEN -

A FAIRE À 20 min, on part voir en vrai le Via­duc de Millau, le plus éle­vé au monde, unique et gran­diose. Les gol­feurs ta­pe­ront la pe­tite balle blanche sur le golf 18 trous de La Ca­nourgue. À 45 mn, on ne manque pas le Mont Au­brac sur le che­min de SaintJacques-de-Com­pos­telle. On ré­serve Chez Ger­maine (05 65 44 28 47), res­tau­rant culte où l’on dé­guste le meilleur ali­got. On peut aus­si par­cou­rir à pied, en voi­ture ou en ca­noë-kayak les Gorges du Tarn, un site im­pres­sion­nant. À 1 heure 15 min, l’ab­baye de Conques et ses cé­lèbres vi­traux de Pierre Sou­lages. Les gour­mets ap­pré­cie­ront la vi­site in­con­tour­nable des Caves de Ro­que­fort. COMMENT Y AL­LER ? En avion en choi­sis­sant l’aé­ro­port de Ro­dez. Et si vous pré­fé­rez la voi­ture, Sé­vé­racLe-Châ­teau est si­tué à 500 km de Pa­ris, 390 km de Bor­deaux, 140 de Mont­pel­lier, ou en­core 300 de Mar­seille… La Sin­gu­lière 7 rue Emile Zo­la- 12150 Sé­vé­rac-Le-Châ­teau Tél. : 05 65 62 61 30 www.la­sin­gu­liere.com Comme le dit si bien sa pro­prié­taire Sophie, la mai­son de fa­mille, qu’elle a trans­for­mée en mai­son d’hôtes ori­gi­nale de­puis juillet, est une « mai­son d’ins­pi­ra­tion ». On y vient comme un ar­tiste au­rait be­soin de s’exi­ler au calme, dans la sé­ré­ni­té. Mais on n’y vient pas en as­cète non plus. Cette an­cienne scé­no­graphe et sty­liste, ma­riée à un pho­to­graphe, aime ra­con­ter des his­toires et ac­corde une belle place à l’art, à l’har­mo­nie des es­paces, aux vieux meubles chi­nés et au style vin­tage des an­nées 60. Si vous ai­mez, vous aus­si, vous pour­rez même ache­ter de jo­lies trou­vailles. Quatre chambres cha­leu­reuses à l’étage et un dor­toir au gre­nier de­vien­dront le théâtre de vos nuits. Mais avant de s’y reposer, vous ap­pré­cie­rez tout ce qui rap­pelle la mai­son de fa­mille. Des pierres ap­pa­rentes, des poutres et des che­mi­nées se mêlent aux touches vin­tage et aux photographies ex­po­sées lors d’ac­cro­chages éphé­mères. Un écran de pro­jec­tion trans­forme le sa­lon en ci­né­ma, où films ac­tuels suc­cèdent aux dia­pos de l’époque. La table s’ins­pire des dî­ners à la cui­sine d’au­tre­fois ou, plus so­len­nels, à la salle à man­ger où le temps des blan­quettes et des gi­gots à la broche n’est pas si loin. Puisque vous y se­rez bien ac­cueillis, sa­chez qu’on vous pré­pare même un panier pique-nique pour vos ex­cur­sions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.