Fanny Va­lette, une tête bien faite

Infrarouge - - INTERVIEW DÉCOUVERTE - Par Her­vé Prou­teau.

De­vant les ca­mé­ras ou sur les planches, Fanny avance pas à pas de­puis l’âge de 8 ans. Elle sait de mieux en mieux ce qu’elle veut et ce qu’elle vaut. Fin oc­tobre, elle par­tage l’affiche de LaT­ra­ver­sée aux cô­tés de Mi­chael Youn et Emi­lie De­quenne dans un rôle fort. A suivre !

Si vous de­viez vous ra­con­ter en quelques ad­jec­tifs ?

Té­mé­raire, po­si­tive et cu­rieuse !

Avec qui vous confond-on par­fois ?

Ca dé­pend de l a cou leu r de mes che­veux ! Blonde, on me trouve des airs de Kate Wins­let, ce qui n’est pas pour me dé­plaire ! Et brune, des faux airs de Ma­rion Co­tillard ou Oli­via Ruiz, pas mal non plus !

Quel est le film que vous n’avez tou­jours pas vu ?

J’en vois tel­le­ment que ça ne m’ar­rive jamais !

Une qua­li­té qu’on vous re­con­naît sou­vent ?

Je suis hon­nête et droite.

Le dé­faut qu’on vous trouve par­fois ?

Mon im­pa­tience !

Votre truc contre le trac ?

Je n’en ai pas ! C’est une ca­tas­trophe. J’ai peut-être un peu de ta­lent alors ! Si Sa­rah Bern­hardt di­sait vrai…

C’est com­pli­qué d’être « cas­tée » pour des rôles face à des co­pines co­mé­diennes ?

Non, je n’ai au­cun sen­ti­ment de ja­lou­sie. Je consi­dère qu’il y a des évi­dences ! Heu­reu­se­ment, si­non on ne s’en sor­ti­rait pas.

Qu’avez-vous osé faire de plus fou pour dé­cro­cher un rôle ?

Pour le cas­ting de La pe­tite Jé­ru­sa­lem, j’ai ap­pris presque la moi­tié de la To­rah ! (rires)

Qu’est-ce qui vous agace au ci­né­ma ?

Plein de choses ! No­tam­ment, de ne pas avoir la chance par­fois de prou­ver qu’on peut dé­fendre un per­son­nage.

Une ré­com­pense dont vous rê­vez ?

Je ne vais pas men­tir… l’Os­car ! A dé­faut d’un César !

Un par­te­naire mas­cu­lin que ce­la ne vous gê­ne­rait vrai­ment pas de de­voir em­bras­ser pour une scène ?

Ryan Gos­ling ! Il me fas­cine. Je l’avais dé­cou­vert il y a quelques an­nées dans Half Nel­son.

Une er­reur que vous ne com­met­trez pas deux fois ?

De vou­loir al­ler trop vite ! J’ai dé­mar­ré jeune, j’en ai fait, des er­reurs !

Un suc­cès qui vous laisse plus que per­plexe ?

J’aime sen­tir le tra­vail et la pas­sion der­rière tout ce qui est réa­li­sé. Alors, par exemple, Les anges de la té­lé­réa­li­té sur NRJ12, qui de­vient un feuille­ton à suc­cès, ça me ter­ro­rise un peu.

Un prin­cipe de base au­quel vous vous te­nez ?

Ne jamais sa­cri­fier mes prin­cipes ou mes va­leurs ! Pou­voir tou­jours me re­gar­der dans une glace.

Ra­con­tez-nous un mo­ment par­ti­cu­liè­re­ment lou­pé ? Cas­ting, tour­nage, pro­mo ?

Il m’est ar­ri­vé que la pro­duc­tion ne m’ait pas en­voyée le bon texte pour un es­sai. Je suis ar­ri­vée ha­billée « en pute », alors que ce n’était pas pour ce rôle-là, et avec le texte cor­res­pon­dant ! Evi­dem­ment, ap­prendre un nou­veau texte en 5 mi­nutes… on sait qu’on a dé­jà une balle dans le pied.

Une illu­sion qui per­siste ?

Que le ta­lent paie.

Une cri­tique qui vous a fait du mal ?

Qu’il fal­lait que je mai­grisse un peu !

Quel est le dé­faut ty­pi­que­ment mas­cu­lin que vous trou­vez char­mant ?

Le cô­té gauche des hommes, ou leur cô­té un peu ma­cho.

A qui di­riez-vous « oui », presque sans ré­flé­chir ?

A beau­coup ! De réa­li­sa­teurs...

Un « beau mec » qui fait cra­quer toutes vos co­pines, sauf vous ?

Ge­rard But­ler ne me fait au­cun ef­fet.

Quel est l’ac­teur ou l’ac­trice dont vous ne pen­siez pas croi­ser le che­min ?

Mi­chaël Youn ! C’est de cir­cons­tance, mais on n’est pas vrai­ment dans les mêmes re­gistres…

Que vous ont dit vos proches, suite à la pro­jec­tion de LaT­ra­ver­sée ?

Ils ont ai­mé l’ori­gi­na­li­té, le film de genre… et ils ont trou­vé que ça res­sem­blait à un film amé­ri­cain !

Une jo­lie ren­contre que vous « sen­tez bien », mais qui n’a pas en­core eu lieu ?

Maï­wenn ! J’aime sa sen­si­bi­li­té, sa fa­çon d’ame­ner ses ac­teurs au réa­lisme. Je sens plein de choses en elle qui pour­raient me bou­le­ver­ser.

De quoi sou­hai­tez-vous vous pré­ser­ver, à part du suc­cès ?

De ne jamais perdre mes va­leurs ni ma sim­pli­ci­té !

sur NRJ12, qui

de­vient un feuille­ton à suc­cès, ça me ter­ro­rise

un peu !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.