Ste­pha­nieGil­more la si­rène qui dé­fie les vagues

Infrarouge - - SPORT - Par la ré­dac­tion.

Sophie Wise... et j’au­rais ai­mé ren­con­trer Ch­ris­to­pher McCand­less, dont le film In­to the Wild re­trace l’his­toire. Bjork - Ve­nus as a Boy, The Non - Horse Le­per, The Doors - Love Her Mad­ly, Mi­chael Jack­son - P.Y.T., Elec­tric Smile Band - Clear Skies of Des­truc­tion, Jay Z & Ka­nye - Otis, et se­crè­te­ment j’adore le der­nier Ma­don­na. « L’im­per­fec­tion est beau­té, la fo­lie est gé­nie et il vaut mieux être to­ta­le­ment ri­di­cule que to­ta­le­ment en­nuyeux », de Ma­ri­lyn Mon­roe. Quin­tuple cham­pionne du monde de surf, l’Aus­tra­lienne ne s’est pas lais­sée faire en juillet der­nier et a re­pris son titre au Roxy Pro 2012 à Biar­ritz. Qui est cette cham­pionne ? A l’âge de 10 ans, la pe­tite Ste­pha­nie s’amuse sur une planche de bo­dy­board et prend tel­le­ment ses aises qu’elle dé­bute alors le surf. Sept ans plus tard, elle entre dans le WTC au « Roxy Pro Gold Coast » en Australie en tant que « Wild Card ». Elle se­ra la plus jeune sur­feuse à ga­gner en WCT. Com­pé­ti­tion après com­pé­ti­tion, elle ne cesse de rem­por­ter les épreuves et en 2007, c’est la pre­mière fois dans l’his­toire qu’une sur­feuse se­ra cham­pionne du monde la pre­mière an­née de sa par­ti­ci­pa­tion à une telle épreuve. Elle s’ins­crit ain­si, dès le dé­part, dans la lé­gende. 2007, 2008, 2009 puis 2010 : elle a réus­si à te­nir son titre quatre an­nées consé­cu­tives. En 2011, ce se­ra l’Ha­waïenne Ca­ris­sa Moore qui pren­dra son titre, le temps à peine de re­don­ner l’en­vie de vaincre à Ste­pha­nie qui, de­puis juillet, a re­pris son titre en de­ve­nant quin­tuple cham­pionne du monde ! Ste­pha­nie est éga­le­ment ti­tu­laire d’un Prix Lau­reus, peut-être la ré­com­pense la plus pres­ti­gieuse dans le sport au monde. A cô­té, pour se dé­tendre, elle joue de la gui­tare acous­tique et élec­trique, et adore la pho­to. Elle est de­ve­nue am­bas­sa­deur pour Ni­kon, tel­le­ment elle est pas­sion­née et, dès qu’elle en a l’oc­ca­sion, elle shoote du­rant ses pé­riples à tra­vers le monde. Elle par­raine aus­si des en­fants au Ke­nya et en Ethio­pie, à tra­vers une as­so­cia­tion qui aide les fa­milles à construire des vil­lages éco-du­rables dans la ré­gion de la Ca­sa­mance au Sé­né­gal. À part le surf, elle livre ses centres d’in­té­rêts…

Votre res­to pré­fé­ré ?

La Es­qui­na à New York (www.es­qui­na­nyc. com).

Où sont les meilleures vagues ?

P-Pass en Mi­cro­né­sie, c’est là où j’ai eu les plus belles vagues et amu­santes à sur­fer.

Votre ville pré­fé­rée dans le monde ?

New York Ci­ty ou Biar­ritz.

Quelle est la per­sonne que vous avez ren­con­trée qui vous ins­pire le plus ? Si vous pou­viez faire un boeuf mu­si­cal, ce se­rait avec qui ?

Ji­mi Hen­drix, le plus sexy des chan­teurs.

Dans votre iPod, il y a ?

Une ci­ta­tion que vous ai­mez ?

Une ren­contre à pré­voir ?

La­dy Ga­ga... ou mon fu­tur ma­ri !

En ce mo­ment, sur quoi tra­vaillez-vous ?

Je pour­suis ma car­rière de sur­feuse, je veux faire une sai­son en­core meilleure sur le ASP World Tour. Mon autre but, c’est de mon­trer au monde le pro­jet Wa­ter Dancer. (ndlr : à voir sur www. quiksilver.com/wa­ter­dan­cer).

Un sou­hait ?

Etre ca­pable de se té­lé­por­ter. Ce se­rait top, il n’y au­rait plus d’aé­ro­ports, dans les­quels je passe plus de la moi­tié de mon temps !

Un spot de surf pré­fé­ré ?

Quelques spots dans l’ouest de Su­ma­tra, Mexi­co et bien sûr Rainbow Bay, chez moi !

Ce que les gens ne savent pas sur vous ?

Je voyage avec un Has­sel­blad 501c et je prends beau­coup de por­traits de vi­sages de gens que je croise à tra­vers le monde.

Je veux faire une sai­son

en­core meilleure sur le ASP World Tour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.