Home at work

Infrarouge - - DECO - Par Aude Ber­nard-Treille.

« Le­chan­ge­ment c’est main­te­nant ». Si en po­li­tique, ça sonne peut-être comme un vain slo­gan, dans la dé­co c’est une vraie ré­vo­lu­tion. Au­jourd’hui, le mo­bi­lier de la mai­son se re­trouve au bu­reau et in­ver­se­ment. Patricia Ur­quio­la, une des pa­pesses du de­si­gn, nous ra­conte comment elle a con­çu une col­lec­tion pour ré­pondre à cette ten­dance.

Quel est le type de meuble que vous pré­fé­rez créer ?

Je n’ai au­cune pré­fé­rence, même si j’ai eu de la chance à mes dé­buts que Patricia Mo­ro­so me donne une cer­taine lé­gi­ti­mi­té en pre­nant un de mes fau­teuils dans sa col­lec­tion. Je tra­vaille au­tant pour le cris­tal de Bac­ca­rat que pour un ba­sique en plas­tique de­si­gn.

Comment avez-vous créé le fau­teuil Ho­su ?

Il y a des mo­ments où j’ai be­soin de tra­vailler à ma table : être phy­si­que­ment là, et par­fois, j’ai be­soin d’être as­sise de fa­çon plus convi­viale, pour dis­cu­ter avec les autres, échan­ger. Ho­su n’est pas con­çu pour la sieste. Où que l’on soit, ce siège se com­pose comme un es­pace per­son­nel en­ve­lop­pant, proche du sol, d’où s’élève une sé­ré­ni­té pro­pice à la concen­tra­tion. Cette ma­nière de tra­vailler per­met de pen­ser dif­fé­rem­ment. Il se trans­forme en chaise longue et dis­pose de poches de ran­ge­ments à l’ar­rière et sur le cô­té.

Quand vous ren­trez chez quel­qu’un, que re­gar­dez-vous en pre­mier ?

Si c’est un ami, je peux le conseiller, mais avec quel­qu’un que je ne connais pas, je mets mon ju­ge­ment de cô­té par res­pect. J’aime connaître la per­sonne et sa­voir à quel point sa mai­son lui res­semble ou pas.

La pire faute de goût en dé­co, ce se­rait quoi ?

Le goût, c’est quoi fi­na­le­ment ? Fran­che­ment, tout dé­pend de ses va­leurs, sa fa­çon de vivre, car les es­thé­tiques bougent… Je n’aime pas ce qui est trop for­cé ; par exemple, quand on rentre dans un hô­tel trop de­si­gn, quand chaque ob­jet est au­to-ré­fé­ren­cé et qu’il manque une cer­taine sen­si­bi­li­té. Il faut un peu d’au­dace, non ?!

Le lieu que vous ai­me­riez dé­co­rer ?

Un res­tau­rant. Je ré­ponds en ce mo­ment au brief sui­vant : « comment trans­mettre et tra­duire dans un es­pace le tra­vail d’un chef, qui a une cer­taine fa­çon de cui­si­ner ? ». Ce­la doit se com­prendre dans la dé­co­ra­tion du lieu et dans l’ex­pé­rience de dé­gus­ta­tion.

Patricia Ur­quio­la, l’ar­chi­tecte et de­si­gner es­pa­gnole qui di­rige son stu­dio à Mi­lan, et qui a tra­vaillé pour Mo­ro­so, Ales­si, Fos­ca­ri­ni, Kar­tell…, nous ra­conte comment elle a crée Ho­su, un fau­teuil lounge mo­du­lable pour Coa­lesse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.