Ra­phaël Per­son­naz a ain­si re­çu le Prix Pa­trick De­waere 2013, ré­com­pen­sant un jeune ac­teur au ta­lent pro­met­teur.

Infrarouge - - INTERVIEW TALENT - Par Aude Ber­nard- Treille.

Il nous parle de ses es­pé­rances.

A part l’es­poir, qu’est- ce qui fait vivre ?

Les ren­contres, les voyages, les proches.

Quelle est la chose que vous es­pé­rez le plus cette an­née ?

Me trou­ver ! Gros pro­gramme… Non pas que je sois per­du, mais je me cherche à tra­vers des choix per­son­nels et de tra­vail aus­si. Sa­voir vers quoi je veux vrai­ment m’en­ga­ger.

Quel a été votre dé­sir le plus fou quand vous étiez plus jeune ?

Etre pâ­tis­sier. Alors que je n’ai au­cun ta­lent pour ça, mais ça m’at­ti­rait. En­suite j’ai eu en­vie d’être trom­piste, de­ve­nir un grand jazzman comme Louis Am­strong ou Miles Da­vis. Je ne le suis pas et mes voi­sins doivent me re­mer­cier !

At­tendre en es­pa­gnol se dit es­pe­rar : quel est le rôle que vous at­ten­dez au ci­né­ma ?

Je n’at­tends au­cun rôle pré­ci­sé­ment car quand on at­tend, par­fois ça peut du­rer long­temps. Donc je me mets dans la po­si­tion d’être pré­sent, si on a be­soin de moi, je suis là. Il faut aus­si que la pro­po­si­tion me sur­prenne. C’est comme une ren­contre amou­reuse. Si on force trop, ça brise le charme.

Avec qui es­pé­rez- vous tour­ner un jour ?

C’est com­pli­qué de ci­ter des per­sonnes car on va dire que je fais de la lèche… en ac­teur… ( ndlr : il ré­flé­chit) De­par­dieu !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.