Des­ti­na­tion l’in­vi­sible !

Infrarouge - - EDITO | SOMMAIRE - Eric Valz

Si les voi­tures s’ap­prêtent à nous pi­lo­ter elles- mêmes, au moins dis­po­sons- nous en­core du choix de la des­ti­na­tion : salles obs­cures, mu­sées, fon­da­tions, ga­le­ries ou autres temples de la consom­ma­tion, ren­dus cha­toyants par la beau­té et la qua­li­té des pro­duits pro­po­sés. À dé­faut de te­nir un vo­lant, vous sai­si­rez avec lé­gè­re­té dans ces pages les idées et bonnes adresses, celles qui nous en­chantent, toutes portes ou­vertes sur le pré­sent que « fra­casse la bar­ba­rie » , écrit Sal­man Ru­sh­die. C’est que ce monde d’ap­pa­rences, monde qui consti­tue notre réa­li­té, prend pro­fon­deur et re­lief dans l’in­vi­sible, le coeur des hommes, que nous son­dons en in­ter­views comme une simple pierre je­tée dans un puits. Le jour­na­liste, ici, n’a d’autre am­bi­tion que de se pro­me­ner sur la grève, pré­ci­sé­ment là où le vaste océan des images vient lé­cher la plage du monde sen­sible. Et s’il réus­sit son bou­lot, la sé­duc­tion, l’em­pa­thie, la courtoisie, l’hu­mour, le beau et le bon… se ré­pan­dront à la sur­face des pages. Avec le dé­sir af­fir­mé d’être aus­si lé­ger qu’une plume, le titre ar­pen­te­ra ici aus­si le ter­ri­toire noc­tam­bule pour sai­sir l’es­prit des créa­tures de la nuit. Afin de vous don­ner da­van­tage en­core ma­tière à vivre, à sou­rire, à ren­contres. Il n’y a guère plus plai­sant comme mé­tier que de li­vrer des adresses qui ouvrent sur l’in­vi­sible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.