Cham­pagne night fe­ver

Ces trois stars des fêtes de fin d’an­née ne sont pas à mettre sous le sa­pin. Plu­tôt sous la boule à fa­cettes.

Infrarouge - - BULLES - Par Be­noist Sim­mat

Les grands la­bels de cham­pagne sont in­ti­me­ment ma­riés à l’art de­puis des lustres et ne se gênent pas pour le clai­ron­ner à chaque ap­proche des cé­lé­bra­tions de fin d’an­née. Moins re­ven­di­qué est leur Pacs avec le monde de la fête : ce­lui des cock­tails et des hap­pe­nings en hi­ver, ce­lui des beach bars et des clubs en été. La plus puis­sante marque de la pla­nète, Moët & Chan­don, n’a- t- elle pas dé­pen­sé des mil­lions en R& D pour lan­cer mon­dia­le­ment le pre­mier cham­pagne à dé­gus­ter en boîte de nuit dans un verre avec gla­çon, le dé­sor­mais in­con­tour­nable Ice Im­pe­rial ? Avec la concur­rence des ca­va es­pa­gnols et autres pro­sec­co ita­liens, il y avait ef­fec­ti­ve­ment ur­gence à ré­im­po­ser sa griffe sur le monde de la nuit. Au­top­sie de trois nou­veau­tés de la fin 2016 qui, si elles sortent en vue du mar­ché de Noël, sont clai­re­ment des­ti­nées aux clu­bers de tous âges.

1 LE PLUS BLINGBLING : POMMERY POP VIN­TAGE 2008

C’est quoi ? Et voi­ci la dé­cli­nai­son 2016 du mi­ni- for­mat avec le­quel Pommery fait le buzz de­puis quelques sai­sons : un sixième d’un jo­li mil­lé­sime en­fer­mé dans une gour­dasse blingbling, la­quelle est pro­té­gée par une bourse paille­tée d’or. Jac­quouille la Fripouille ado­re­rait l’em­po­cher. On en pense quoi ? Certes, fa­cile à glis­ser dans un sac à main et très bon jus, mais la bre­loque fait tou­jours et en­core un peu gad­get, n’en dé­plaise à ces dames.

Conclu­sion : pour mi­di­nette fa­shion n’ayant pas trop soif. 34 eu­ros.

2 LE PLUS TECH­NO : MUMM GRAND COR­DON

C’est quoi ? Plus qu’une ac­tu 2016, la nou­velle ver­sion to­ta­le­ment re­loo­kée de la cé­lé­bris­sime Cor­don Rouge, qu’il va fal­loir ces­ser de fra­cas­ser sur des coques de Cos­ta Croi­sières. Bou­teille to­ta­le­ment re­vue et cor­ri­gée par le de­si­gner Ross Lo­ve­grove à l’oc­ca­sion des cent qua­rante ans de la marque.

On en pense quoi ? Re­mar­quable tra­vail avec ce cor­don en conca­vi­té dans le verre et un nou­veau gou­lot do­té d’une ca­pa­ci­té stop- goutte im­pa­rable. Faites l’ex­pé­rience, ça marche ! Conclu­sion : pour aya­tol­lah de la dé­gus­ta­tion, même en night- club. 35 eu­ros.

3 LE PLUS FES­TIF : MOËT & CHAN­DON « ÉCLATS DE BULLES »

C’est quoi ? L’une des cu­vées les plus ico­niques de la grande mai­son, Moët Im­pé­rial ( créée en 1869 !), se voit rha­billée pour l’hi­ver, ain­si que son em­bal­lage, à l’aide d’une robe do­rée « feu d’ar­ti­fice » , le tout dans les deux cou­leurs ( blanc et ro­sé). On en pense quoi ? On a connu les équipes mar­ke­ting de Moët & Chan­don un peu plus ins­pi­rées mais ce sym­pa­thique gri­bouillis ar­ti­fi­cier ne ju­re­ra pas trop dans l’obs­cu­ri­té.

Conclu­sion : à peu près pour tout le monde, ex­cep­té les dal­to­niens. 40 eu­ros ( blanc) et 47 eu­ros ( ro­sé).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.