Ter­ri­toire noc­tam­bule

On ne sort pas à Pa­ris comme on sort à Ber­lin ou à New York. En­core moins en bandes de filles. À l’in­verse de ces ca­pi­tales consoeurs ul­tra- chan­geantes, Pa­ris est une ville dans la­quelle on mâ­tine juste ses ha­bi­tudes de quelques nou­veau­tés bien choi­sies.

Infrarouge - - SORTIR CE SOIR - Par Ju­dith Spi­no­za

À l’au­tomne, à l’hi­ver, Pa­ris est un autre el­do­ra­do. Fi­ni le pri­vi­lège des seules ter­rasses, des ave­nues que l’on ar­pente jambes nues, de l’im­pré­vu vers le­quel on se laisse por­ter après un verre entre amies. Place à la nuit choi­sie dont on sait qu’elle nous por­te­ra « de fris­sons fa­ciles en pro­pos fu­tiles / De dragues ha­biles en au­to­mo­bile / La nuit brille de tous ses feux / Night club, pa­ra­dis pour tous… » ( Sor­tir ce soir, Étienne Da­ho).

COUPS DE FOUR­CHETTE…

Au choix, se­lon l’hu­meur et le nombre, un dî­ner chez Lou­lou, qui ouvre sur les jar­dins du Louvre, au Pe­tit Lu­té­tia rue de Sèvres ou au Man­ko, ave­nue Mon­taigne. Lou­lou, pour la clien­tèle élé­gante, l’es­prit théâtre à l’ita­lienne du rez- de- chaus­sée, et ses pe­tits sa­lons in­ti­mistes qui re­ce­vront vo­lon­tiers une ta­blée de jeunes femmes der­rière de gros ri­deaux en ve­lours rouge. Le Pe­tit Lu­té­tia, pour l’es­prit bis­trot bo­hème rive gauche, une am­biance bran­chée, de belles gens et quelques people. En­fin le Man­ko, im­mense es­pace dans l’an­cienne salle des ventes Drouot, qui n’a pas pour seul mé­rite de drai­ner de jeunes qua­dras chics et dy­na­miques, mais de pro­po­ser aus­si le week- end un ca­ba­ret fan­tas­ma­go­rique et dé­jan­té, re­make à la fran­çaise du cé­lèbre club The Box à New York.

… ET DÉ­CI­BELS

Pour­suivre, pour celles en mal de son et de hype, par le tout nou­veau club Le Jangäl, ave­nue de l’Opé­ra ( en lieu et place de l’an­cien 5, Pa­risPa­ris et Pom­pon). Dé­cor exo­tique, comme son nom l’in­dique ; DJ ré­sident tous les jeu­dis avec Ar­thur Chaps du la­bel Sun Is Co­ming ou DJ du mo­ment, qui ras­semblent des bran­chés bon ton. Pour d’autres, les va­leurs sûres : dé­bou­ler en bande de filles pour un verre chez le my­thique Castel ou au Mon­ta­na, repère le plus sé­lect de la ca­pi­tale, dont la nou­velle ter­rasse offre l’une des plus char­mantes vues de Saint- Ger­main. Si l’on rêve, éche­ve­lée par un dé­but de danse, de pous­ser très tard dans la nuit vers une clique plus jeune et bi­gar­rée, di­rec­tion La Ma­no, lieu de ren­dez­vous de­puis plu­sieurs mois dé­jà des hé­ri­tiers du Ba­ron.

Castel Lou­lou. 107, rue de Ri­vo­li, 75001 Pa­ris. Tél. : 01 42 60 41 96. Le Pe­tit Lu­té­tia. 107, rue de Sèvres, 75006 Pa­ris. Tél. : 01 45 48 33 53. Le Man­ko. 15, ave­nue Mon­taigne, 75008 Pa­ris. Tél. : 01 82 28 00 15. Le Jangäl. 5, ave­nue de l’Opé­ra, 75001 Pa­ris. Tél. : 01 42 60 64 45. Castel. 15, rue Prin­cesse, 75006 Pa­ris. Tél. : 01 40 51 52 80. Le Mon­ta­na. 28, rue Saint- Be­noît, 75006 Pa­ris. Tél. : 01 44 39 71 00. La Ma­no. 10, rue Pa­pillon, 75009 Pa­ris. Tél. : 09 67 50 50 37. Lou­lou La Ma­no Le Man­ko

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.