La ten­dance est au ré­chauf­fe­ment !

Avec ce ca­brio­let de quatre places, Mer­cedes livre une ver­sion haute cou­ture du grand tou­risme. As­so­cié à la mode, le construc­teur nous rap­proche des étoiles.

Infrarouge - - ESSAI AUTO - Par Hen­ri Bon­chat

Qu’on se le dise : par­ler d’un ca­brio­let en plein mois d’oc­tobre, ça nous a don­né en­vie de re­par­tir en va­cances, no­tam­ment avec cette Mer­cedes Classe C ver­sion 4 places. La firme à l’étoile, sou­cieuse d’ap­por­ter tou­jours da­van­tage de confort et de soin à ses mo­dèles, tient avec cette ver­sion ex­trê­me­ment bien pen­sée et do­tée d’une ca­pote in­so­no­ri­sée en toile so chic, un pe­tit bi­jou qui nous rap­proche un peu plus des étoiles. Au vo­lant, Sté­phane Bou­tier, un ex­pert de qua­rante- trois ans, ma­rié et père de deux en­fants. Il di­rige le mar­ke­ting de Mer­cedes & Smart. Il est donc bien pla­cé pour nous par­ler, en toute ob­jec­ti­vi­té, de son nou­veau bi­jou- jou­jou.

Quelle est la phi­lo­so­phie de la marque au­jourd’hui ?

Voir loin, in­no­ver et mo­der­ni­ser sans cesse, bous­cu­ler les codes sans ja­mais dé­no­ter et ra­jeu­nir l’image de cette belle étoile de cent trente ans en l’as­so­ciant à d’autres uni­vers li­fe­style tels que la mode. Elle est de­ve­nue un vé­ri­table ter­ri­toire d’ex­pres­sion grâce à de jeunes de­si­gners et à Alexis Ma­bille, pré­sident du ju­ry des Étoiles Mer­cedes- Benz [ concours dé­dié aux jeunes créa­teurs de mode].

Quel spor­tif ou per­son­na­li­té ver­riez- vous rou­ler au vo­lant de ce mo­dèle ?

L’ath­lète fran­çais Ar­thur Guérin- Boë­ri, cham­pion du monde d’apnée, qui, comme ce mo­dèle, doit se mon­trer à la fois très aé­ro­dy­na­mique et avoir du coffre… pour al­ler loin, en gar­dant tou­jours une grande maî­trise.

Où ai­me­riez- vous par­tir au vo­lant de ce ca­brio­let ?

En Corse du Sud, où il fait en­core bon et beau à cette pé­riode de l’an­née, et em­prun­ter les pe­tites routes pleines de sen­teurs avec des vues su­blimes. En­fin, ter­mi­ner mon pé­riple au bord de la mer, à Bo­ni­fa­cio.

Jus­te­ment, si cette Classe C ca­brio­let était un plat ?

La do­rade sauce quatre- quarts de Jean- Fran­çois Piège, évi­dem­ment.

Quel est votre plus beau sou­ve­nir au­to­mo­bile chez Mer­cedes ?

Il y en a deux. Quand Jean Ale­si, avant qu’il ne de­vienne pi­lote Mer­cedes au vo­lant d’une simple Classe A sur cir­cuit, avait de­van­cé des mo­dèles AMG, certes bien plus puis­sants mais confiés à des pi­lotes moins che­vron­nés. Et notre évé­ne­ment éphé­mère sous la ver­rière du Grand Pa­lais, en juillet der­nier, où, le temps d’une soi­rée et d’une nuit, nous avions réuni pour la pre­mière fois une constel­la­tion des plus belles étoiles qui ont fait le suc­cès de Mer­cedes, dont la su­blime SLR Stir­ling Moss. Un mo­ment ex­tra­or­di­naire.

Comment se des­sine l’ave­nir chez Mer­cedes ?

En hy­bride for­cé­ment, avec tou­jours au­tant de pas­sion et de ta­lent pour conce­voir des voi­tures en­core plus dé­si­rables et éco­nomes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.