Huit vins à la loupe

Infrarouge - - VIN -

1 LA CUI­SINE DE MA MÈRE ( DO­MAINE GROS­BOIS)

CHINON 2015

Dé­gus­té avec : des gou­gères truf­fées aux poi­vrons et au lard.

Quoi ? Ima­gi­né par un an­cien consul­tant en vi­ni­fi­ca­tion, voi­ci un ca­ber­net franc vi­vant, pul­peux, gou­layant, fa­cile à par­ta­ger, à l’in­verse des cu­vées ré­gio­nales sou­vent aus­tères dans leurs jeunes an­nées.

Pour ? Un ou plu­sieurs co­pains, de ré­gi­ment ou non, dé­bar­quant à l’im­pro­viste. 13 eu­ros. 2 PHÉLAN SÉ­GUR ( CH­TEAU PHÉLAN SÉ­GUR) SAINT- ESTÈPHE 2008

Dé­gus­té avec : Des la­sagnes de lotte et de lé­gumes d’hi­ver ( chou).

Quoi ? Hon­neur à la cu­vée des pa­trons ( les Gar­di­nier en sont pro­prié­taires) avec ce mil­lé­sime dé­jà âgé ex­pri­mant un dé­but de race des grands saint- estèphe, une trame à la fois dis­tin­guée et char­pen­tée.

Pour ? Se ré­adap­ter aux grands mé­docs ayant vieilli en cave. 53 eu­ros. 3 LE MONT BE­NOIT ( EM­MA­NUEL BRO­CHET) CHAM­PAGNE ( EX­TRA BRUT)

Dé­gus­té avec : des co­peaux de com­té ex­tra- vieux. Quoi ? Ce spé­cia­liste nou­velle gé­né­ra­tion, fou de pi­not meu­nier ( l’autre cé­page du cham­pagne), offre une cu­vée vi­vace, har­mo­nieuse, ten­due, crayeuse, d’une grande pu­re­té, sans ja­mais ver­ser dans le dé­faut zé­ro sucre de ces si re­cher­chés vins « ré­gime » .

Pour ? Un jeune mon­sieur n’ayant ja­mais connu les do­sages à 10 grammes/ litre. 49 eu­ros. 4 ROC ( VERONICA ORTEGA) BIERZO 2012 ( ES­PAGNE)

Dé­gus­té avec : une tom­bée de chan­te­relles et de pieds- de- mou­ton aux écha­lotes.

Quoi ? Cette en­fant de Ca­dix, fille d’un to­re­ro de lé­gende, a re­fait sa vie dans le nord de l’Es­pagne en ima­gi­nant un vin à l’op­po­sé des ca­nons ibé­riques : sans éle­vage, proche du fruit, écla­tant, elle s’ins­pire ma­ni­fes­te­ment de ses an­nées de for­ma­tion en Bour­gogne.

Pour ? Éton­ner un amour de jeu­nesse ren­con­tré en au­berge es­pa­gnole. 41 eu­ros. 5 LE BINE DE COSTOLIA ( TAMELLINI) SOAVE CLAS­SI­CO 2014 ( ITA­LIE)

Dé­gus­té avec : une pla­tée de co­quillages de la la­gune de Ve­nise.

Quoi ? Dans cette pe­tite ap­pel­la­tion vé­né­tienne, les Tamellini confec­tionnent un blanc très droit, dense et mi­né­ral à la fois, à l’in­verse des gar­ga­ne­ga lo­caux sou­vent di­lués.

Pour ? Dé­bou­cher en face du der­nier so­leil d’au­tomne lors d’un re­pas de chasse. 22 eu­ros. 6 SE­CRET MI­NÉ­RAL ( DO­MAINE DE­NIS JEANDEAU) POUILLY- FUISSÉ 2012

Dé­gus­té avec : des oeufs mol­lets bien poi­vrés as­sor­tis de sau­mon gra­ve­lax mai­son.

Quoi ? Avec sa ten­sion, sa pu­re­té, sa ver­ti­ca­li­té as­su­mée, voi­ci un vé­ri­table coup de coeur Taillevent, fort éloi­gné du char­don­nay mo­las­son pro­duit par­fois en Bour­gogne sud. Ma­gique.

Pour ? Ser­vir à sa belle- soeur afin qu’elle com­prenne ce qu’est un vin blanc. 46 eu­ros. 7 IGLESIA VELLA ( LE ROC DES ANGES) IGP PY­RÉ­NÉES ORIEN­TALES 2010 ( ROUSSILLON)

Dé­gus­té avec : une pael­la d’hi­ver aux ca­la­mars et aux co­quillages.

Quoi ? Nous voi­ci té­lé­por­té dans un fac- si­mi­lé de très grand châ­teau­neuf­du- pape blanc, un vin pro­fond, fort, mais har­mo­nieux et dense, un vin d’ar­tiste, si­gné d’un an­cien de Mas Amiel.

Pour ? Les conver­tis à la ri­chesse des vi­ni­fi­ca­tions fé­mi­nines. 43 eu­ros. 8 PHI­LIPPE ALLIET VIEILLES VIGNES ( DO­MAINE PHI­LIPPE ALLIET)

CHINON 2010

Dé­gus­té avec : un la­pin Rex du Poi­tou au jus de coques. Quoi ? Phi­lippe Alliet fait par­tie de cette élite de gar­diens d’une tra­di­tion en­core vi­vace : les grands chi­nons de garde pou­vant en re­mon­trer aux grands crus bor­de­lais. Ici, ces « vieilles vignes » de ca­ber­net franc sur per­forment : jus soyeux et dense, arômes cho­co­la­tés, fruits mûrs et per­sis­tants.

Pour ? Un som­me­lier ré­vol­té par le chan­ge­ment cli­ma­tique en Gi­ronde. 26 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.